Glossaire

Glossaire créé par Austin Bridges et Gary Bean, traduit par Micheline Deschreider

Activation double (de corps, d’entités) – Il s’agit d’entités moissonnées sur d’autres planètes de troisième densité, qui se sont incarnées sur la Terre de troisième densité pour faire la transition, avec cette planète, vers la quatrième densité. Ces entités ne sont pas des pèlerins errants, en ce sens que cette sphère planétaire est leur propre planète de quatrième densité. Ce sont des pionniers ou des précurseurs de la Terre de quatrième densité.

De telles entités s’incarnent avec une double activation, celle du corps de troisième densité et celle de celui de quatrième densité. Ce corps transitoire leur permet de faire l’expérience des énergies de quatrième densité, à mesure que leur afflux augmente, sans qu’il y ait de perturbations dans le corps de troisième densité (si les champs électriques d’une entité de troisième densité devaient être complètement dotés de ceux de quatrième densité, les champs électriques de troisième densité seraient rompus en surcharge, étant donné l’incompatibilité).

Le but d’une double activation est que ces entités puissent saisir dans une certaine mesure ce qui se passe en quatrième densité, ce qu’une entité de troisième densité est dans l’incapacité de faire à cause du voile d’oubli. L’expérience de quatrième densité peut dès lors commencer grâce à l’attractivité supplémentaire de résider dans un environnement troublé de troisième densité mais qui offre son amour et sa compassion. C’est un privilège que de pouvoir bénéficier aussi tôt d’une incarnation car il y a de nombreux catalyseurs expérientiels au service d’autrui en ce temps de moisson.

Pendant la période du contact Ra, les entités bénéficiant d’une double activation étaient limitées à celles moissonnées sur d’autres planètes. Il se peut que depuis lors, des entités moissonnées sur Terre aient rejoint leurs rangs.

Adepte – Personne qui se voue à la recherche du Créateur en faisant usage des disciplines de la personnalité dans le travail de la foi et de l’esprit. Après avoir adéquatement équilibré les centres énergétiques précédents, l’adepte utilise le rayon indigo pour entrer en contact avec l’Infini intelligent. L’adepte peut amener l’énergie intelligente au travers du portail indigo dans le but de soigner, enseigner, et travailler pour le Créateur de manières à la fois rayonnantes et équilibrées. Toutefois, quel que soit le service extérieur, le travail primordial de l’adepte n’est pas d’agir mais d’être.

Amour/Lumière (Lumière/Amour) – Dans l’univers infini il n’existe qu’une seule énergie: l’amour/lumière ou lumière/amour ou énergie intelligente: l’univers est fait de et à partir de amour/lumière, lumière/amour. C’est cette énergie qui soigne, construit, supprime, détruit transforme et forme les voies ou ce que l’on appelle les lois naturelles de tout univers individuel. Cette énergie vient à existence en tant qu’Amour (la deuxième distorsion primale), qui utilise le Libre Arbitre, et crée la Lumière (la troisième distorsion primale), devenant ainsi de l’amour/lumière.

L’amour et la lumière (comme l’amour et la sagesse) ne sont pas noir et blanc, mais les deux côtés d’une même médaille. Il y a la même différence entre amour/lumière et lumière/amour qu’il y en a entre enseignement/apprentissage et apprentissage/enseignement. L’amour/lumière est le moteur, la force, le fournisseur d’énergie. La lumière/amour est la manifestation de la lumière imprégnée d’amour.

Apprentissage/Enseignement (Enseignement/Apprentissage) – L’apprentissage/enseignement et l’enseignement/apprentissage sont des termes inverses, l’un par rapport à l’autre. Un enseignant est un enseignant/apprenant; un étudiant est un apprenant/enseignant. Apprendre est la même chose qu’enseigner, sauf si vous n’enseignez pas ce que vous êtes est en train d’apprendre, auquel cas vous vous serez fait/vous leur aurez fait peu ou pas de bien. Il n’est pas possible d’apprendre/enseigner à la place de quelqu’un d’autre: on peut seulement enseigner/apprendre.

Autre ‘soi’ (= alter ego) – C’et le terme utilisé par Ra pour désigner des entités autres que le ‘soi’ (i.e. je suis ton alter ego et tu es mon alter ego). C’est également un terme qui reconnaît l’unité de toutes choses car chacun est un ‘soi’, chacun est un ‘autre soi’ pour un ‘soi’, et chacun fait partie de soi-même: le Créateur infini unique.

Catalyseur – C’est un instigateur neutre qui, lorsqu’il est utilisé, offre de l’apprentissage (spécifiquement des leçons choisies préalablement à l’incarnation), facilite l’évolution, développe la volonté et la foi, accélère l’expérience, et polarise l’entité de troisième densité. Essentiellement, tout ce qui est perceptible par les sens, et tout ce qui peut être remarqué par une entité fait partie des catalyseurs, mais ce sont les «autres soi» qui constituent le mécanisme fondamental des catalyseurs car ils servent de miroirs reflétant les fruits du fait d’être.

Centres énergétiques – Ce sont les sept rayons ou centres de conscience qui filtrent et traitent l’énergie d’amour/lumière du Créateur unique tant du pôle nord que du pôle sud du système énergétique. Chaque centre énergétique (ou rayon, ou chakra) représente une étape ou modalité de conscience avec ses propres expressions, leçons, et aspects de l’entité complète. Disposés en une structure hiérarchisée ROJVBIV[1], toute vie vécue passe par toutes les séquences du processus des centres énergétiques.

[1] Rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet (NdT)

Choix – La fonction première de la très intense et très courte expérience de troisième densité est de faire un choix: choisir et consacrer le soi à la voie positive du service d’autrui ou à la voie négative du service de soi. Si les catalyseurs de troisième densité sont utilisés avec succès pour faire le choix, c’est-à-dire pour se polariser et orienter la conscience (atteindre un taux vibratoire de 51% pour le service d’autrui et 95% pour le service de soi), alors, au temps de la moisson, l’entité pourra passer de la troisième à la quatrième densité.

Complexe – Un terme utilisé essentiellement comme un substantif par Ra, et défini comme suit par Wikipédia: “Un tout qui comprend un certain nombre de parties, en particulier avec des parties interconnectées ou reliées mutuellement”. Dans le contexte des archétypes, Ra le définit ainsi: “Un complexe de concepts est comme une molécule, qui est une structure complexe composée de plus d’un type de nexi énergétiques ou atomes”.

Quelques exemples: complexe mental/corps/esprit; complexe mental; complexe corps; complexe esprit; complexe mémoriel sociétal; complexe vibratoire sonore, etc.

Ce mot peut aussi signifier un ensemble de choses, comme un complexe de pensées, d’idées, ou d’actions.

Complexe esprit – Il s’agit des champs de force et de conscience du complexe mental/corps/esprit qui sont les moins déformés (mais pouvant être perçus de façons faussées et non intégrées par les complexes mental et corps de champs énergétiques). Lorsque l’énergie intelligente du mental et le mental lui-même sont équilibrés, le complexe esprit agit comme un canal, un chemin, une navette ou moyen de communication à deux directions par lequel 1) les afflux en provenance de diverses sources universelles, planétaires et personnelles peuvent être aiguillés vers les racines de la conscience, et 2) la conscience peut être aiguillée vers le portail de l’infini intelligent. La guérison est la réalisation et l’ouverture non faussée du mental et du corps à ces afflux spirituels.

L’ajout apparent du complexe esprit se produit lorsque des entités de deuxième densité (des complexes mental/corps) prennent conscience d’elles-mêmes, devenant ainsi des complexes mental/corps/esprit, et entrent dans la troisième densité: la première densité de conscience de l’esprit. L’ajout est apparent et non pas réel, puisqu’il correspond simplement à la réalisation du complexe esprit qui était déjà potentiellement disponible.

Complexe mémoriel sociétal – Lorsqu’un ensemble d’entités liées, formant ce qui est appelé un complexe sociétal, arrive à un point d’orientation unique ou de recherche unique, il devient un complexe mémoriel sociétal. Dans un tel complexe, l’expérience de chacune des entités est disponible à toutes, ce qui en fait un groupe mémoriel accessible au complexe sociétal tout entier. Ce sont en général des groupes positifs ou négatifs de quatrième densité qui y parviennent. Les avantages d’un tel complexe sont l’absence relative de distorsion de la compréhension de la qualité d’être du point de vue sociétal et l’absence relative de distorsion de la continuité de la direction de la recherche.

Les complexes mémoriels sociétaux négatifs sont organisés selon un ordre hiérarchique strict basé sur la puissance relative, les plus puissants contrôlant et asservissant les moins puissants. Les complexes mémoriels sociétaux positifs sont organisés sur la base de l’unité, c’est-à-dire selon le Créateur de toutes choses; dans ce dernier cas, le pouvoir et l’amour sont partagés, et un service respectant le libre arbitre est librement donné.

Complexe mental – Cet aspect de l’entité concerne les ressentis, les émotions, les pensées intellectuelles, l’idéation, l’imagination, la conceptualisation, le rêve, etc. Il est sensible aux apports de l’esprit et du complexe corps. Le mental est un ‘complexe’ vu la présence du voile qui sépare le mental conscient du mental inconscient.

Ra décrit la configuration du mental comme un ensemble de couches de nature profonde. L’intuition véhicule les informations vers le mental individuel à partir des profondeurs du mental racial, du mental planétaire, du mental archétypal, et du mental cosmique. Le complexe ‘esprit’ canalise ensuite ces racines du mental pour les mettre en contact avec l’Infini intelligent.

Complexe Mental/Corps/Esprit – C’est un terme que Ra utilise pour désigner des entités (c’est-à-dire des personnes) de troisième densité ou plus. Les entités de deuxième densité sont désignées sous les termes de complexes mental/corps. Le mental, le corps et l’esprit sont liés inextricablement et l’un ne peut subsister sans l’autre. Le travail de troisième densité est accompli par l’interaction de ces trois composantes.

La nature du mental, du corps et de l’esprit formant un complexe (d’éléments qui semblent distincts et séparés) est le résultat de la mise en place du voile d’oubli. Les entités d’avant le voile étaient simplement des mentaux/corps/esprits (mais non des complexes).

Complexe vibratoire sonore – Expression utilisée à l’occasion par ceux de Ra, en tant que synonyme de ‘mot’, et souvent lorsqu’il s’agit de noms.

Contact mixte – Un canal de polarisation positive, mais non harmonisé et désorienté peut recevoir des communications positives ou négatives. Le canal déconcerté, même orienté vers le service d’autrui peut recevoir des messages de sources négatives qui parlent de désastres imminents et donnent des raisons d’avoir peur. Beaucoup de contacts de channeling ont été entachés de confusion et d’autodestruction parce que ces canaux, dans leur recherche de preuves, se sont ouverts à des informations trompeuses de sources négatives qui ont réussi à neutraliser l’efficience du canal. L’harmonisation et la mise à l’épreuve sont essentielles pour les canaux d’orientation positive.

Confédération (de Planètes au Service du Créateur Infini) – Cette confédération de planètes, souvent désignée sous le terme de ‘Confédération’ pour faire bref, est un groupe composé d’approximativement 53 civilisations, représentant environ 500 consciences planétaires, ainsi que des entités des plans intérieurs de la Terre, et des entités qui ont dépassé la troisième densité terrestre. Il s’agit réellement d’une confédération, en ce sens que ses membres ne sont pas tous semblables mais sont tous alliés dans un service aligné sur la Loi Une. Dans cette confédération, chacun des complexes mémoriels sociétaux qui la constituent place volontairement ses données collectives dans un dépôt central accessible à tous ses membres.

La galaxie comprend de nombreuses confédérations, mais presque dans tous les cas, ce terme se réfère à la Confédération qui sert actuellement la Terre.

Alors que sa contrepartie, l’Empire d’Orion, appelle à la conquête, la Confédération des Planètes attend d’être appelée pour servir.

Corps (sept) – Une des conditions premières de l’existence de l’espace/temps est une certaine forme de complexe corps. Chaque corps constitue un véhicule pour l’apprentissage, le mouvement et l’expérience dans un environnement particulier. Il existe sept corps fondamentaux, dont le corps physique :

Rayon rouge: Matériau brut du corps, corps élémentaire sans forme, corps chimique. Il ne s’agit toutefois pas du système biologique des os, tissus, organes, muscles, nerfs, hormones, impulsions électrochimiques, etc. qui constituent le corps physique humain. Ce corps matériel basique et sans forme doit être bien compris car certaines guérisons peuvent se produire grâce à la simple compréhension des éléments présents dans le véhicule physique.

Rayon orange: Ce complexe concernant seulement le corps physique est formé sans conscience de soi, c’est le corps qui se trouve dans l’utérus avant que n’y entrent les complexes mental et esprit. Ce corps peut vivre sans qu’y habitent les complexes mental et esprit. Mais c’est rarement le cas.

Rayon jaune: Corps activé dans l’incarnation en troisième densité. C’est le véhicule physique tel que nous le connaissons pour le moment, intégré au mental et à l’esprit.

Les corps énergétiques suivants, souvent décrits comme ‘corps subtils’, sont disponibles aux entités de troisième densité, mais de l’habileté et de la discipline sont nécessaires pour que le soi puisse tirer avantage de ces véhicules plus avancés ou plus légers. Ils ne sont pas nécessaires pour le travail de troisième densité, mais sont utiles à l’adepte :

Rayon vert: Un corps plus léger contenant un volume plus dense de vie, nommé dans certains enseignements “corps astral”. C’est le corps qui sera activé et qui accompagnera ceux qui se trouveront dans le cycle d’expérience de quatrième densité.

Rayon bleu: Un corps de lumière parfois appelé “corps dévachanique”. Ce corps possède encore de nombreux autres noms, spécialement dans les soutras indiens étant donné que les gens de cette culture sont familiers de régions accessibles au corps de rayon bleu.

Rayon indigo: Corps éthérique, portail, ou corps constructeur de formes, décrit comme “analogue de l’énergie intelligente” ou encore comme “étant l’énergie intelligente”. Dans ce corps, la forme est substance. À nos yeux il ne peut être perceptible que comme lumière. Il peut se donner les formes qu’il désire.

C’est le premier corps à être activé au moment de ce que nous appelons la mort (la cessation du corps de rayon jaune). Le rayon indigo joue aussi un rôle essentiel dans la santé et la guérison puisqu’il adopte la configuration désirée, manifestée dans le corps de rayon jaune.

Rayon violet: La meilleure définition du corps de rayon violet est probablement qu’il correspond à ce que nous appelons le corps bouddhique, c’est-à-dire le corps complet. C’est aussi le corps qui est activé au temps exceptionnel de la moisson afin de mesurer la moissonnabilité d’une entité.

Couleur véritable – Il s’agit de la fréquence de base de chaque densité, chaque couleur possédant des caractéristiques vibratoires spécifiques tant dans l’espace/temps que dans le temps/espace. C’est la vibration fondamentale d’une densité qui est ensuite dominée et marquée par les divers niveaux vibratoires existant au sein de cette densité, ainsi que par l’attraction vers la densité de la couleur véritable suivante.

Cristallisation (cristalliser, être cristallisé) – Fait référence aux centres énergétiques ou aux entités elles-mêmes. Selon les explications de Ra, lorsqu’une structure cristalline est formée de matériaux physiques, les éléments présents dans chaque molécule sont liés de façon régulière aux éléments de chaque autre molécule. Donc, la structure est régulière et lorsqu’elle est complètement et parfaitement cristallisée elle possède certaines propriétés. Elle n’est ni friable ni cassante; elle est très résistante; elle est rayonnante et fait réfracter la lumière de manière telle qu’elle est un régal pour les yeux.

Par un travail constant en conscience pendant une certaine période (i.e. “discipline de la personnalité”) les énergies se concentrent et deviennent cristallines, formant les magnifiques structures cristallines décrites au 51.8.

Cycles majeurs et grands cycles – La troisième densité couvre la durée d’un cycle majeur, le nôtre étant d’approximativement 75 000-76 000 ans. Lorsque ce cycle se termine, tous ceux qui vivent sur la planète Terre sont moissonnés, peu importe de leur état d’évolution. Ceux qui se sont polarisés avec succès seront transférés vers un foyer polarisé de quatrième densité Ceux qui n’ont pas opéré de Choix auront à répéter une troisième densité quelque part d’autre. Le cycle majeur contient trois grands cycles d’approximativement 25 000 ans.

Densité – Une des sept (ou huit, selon la perspective adoptée) dimensions ou cycles d’évolution dans une octave d’expérience. Elle est appelée “densité” parce que chaque densité successive est plus densément gorgée de lumière. Sur le modèle de l’octave musicale, une octave d’expérience contient sept densités, et la huitième densité est la première de l’octave suivante dans un enchaînement infini d’octaves. Chaque densité fait partie d’un ensemble dans un spectre vibratoire ou portion d’énergie intelligente, et chaque densité parcourt un cycle ou se dirige vers la densité suivante selon des rythmes d’énergie intelligente prédéterminés réglés comme des horloges.

Conçue par le Logos, chaque densité d’expérience offre son propre ensemble de leçons et paramètres qui doivent être appris et compris pour pouvoir franchir le seuil et ‘monter’ d’une densité à une autre. Chaque densité comprend sept sous-densités. Chaque sous-densité contient sept sous-sous densités, et ainsi de suite, à l’infini. Les vibrations fondamentales des sept densités sont en correspondance avec les sept couleurs véritables et les sept centres énergétiques.

Disciplines de la Personnalité – Travail le plus important pour quiconque a pris conscience du processus d’évolution. Le cœur de la discipline de la personnalité est triple: un: connais-toi toi-même; deux: accepte-toi toi-même; trois: deviens le Créateur.

Les résultats de la discipline de la personnalité sont, au fil du temps, la pleine connaissance de soi dans le microcosme et le macrocosme, une compassion finement harmonisée, et un amour qui voit toutes choses comme de l’amour.

Distorsion – La première définition de ‘distorsion’ donnée sur le site Wikipédia est: “Le mot distorsion désigne la déformation d’un objet par rapport à sa forme ou son objet original ou normal”. C’est ainsi que Ra parle de ‘distorsion’ pour impliquer une torsion, une modification, une représentation erronée, ou une dissimulation de l’infini intelligent non différencié, non potentialisé, dans sa forme pure, c’est-à-dire le Créateur.

Dès lors, dans l’univers tout est distorsion, à commencer par la Première Distorsion, celle du Libre Arbitre, ensuite celle de l’Amour, ensuite celle de la Lumière, ensuite l’univers créé qui inclut les astres, les planètes, les gens, l’espace, le temps, etc.

Une “distorsion” est parfois qualifiée de ‘bonne’, ‘mauvaise’, ‘belle’, ‘terrible’, mais de manière générale elle est dépourvue de toute connotation positive ou négative. Ce terme est utilisé de façon strictement neutre pour indiquer que tout ce qui est expérimenté dans la Création et une distorsion du Créateur Unique.

Énergie vitale – Il s’agit du complexe des niveaux d’énergie du mental, du corps et de l’esprit. Contrairement à l’énergie physique celle-ci exige que les complexes intégrés vibrent d’une manière utile. Des exemples en sont un amour profond de la vie, l’appréciation d’autres ‘soi’, l’appréciation de la beauté. Sans l’énergie vitale, même le complexe physique le moins déformé périclite et périt. Avec cette énergie vitale, cet amour, cet élan, une entité peut continuer à vivre même si son complexe physique est fortement déformé. L’énergie vitale peut être utilisée, stockée, épuisée ou augmentée.

Espace/Temps et Temps/EspaceL’espace/temps est le monde visible, physique dont nous faisons actuellement en tant qu’êtres conscients, incarnés. C’est le monde de la physique et celui des cinq sens bien connus. Le temps/espace est le monde invisible, métaphysique, aussi appelé “les plans intérieurs”. C’est le monde de l’intention et de l’inconscient. Cette terminologie basée sur les théories de la physique selon Dewey Larson, est utilisée par Don et Ra pour permettre d’intégrer cette interprétation scientifique à l’interprétation spirituelle.

L’espace/temps et le temps/espace sont des systèmes complexes et complets qui composent les aspects fondamentaux de notre illusion. Ils partagent une relation inversée due à l’inégalité entre le temps et l’espace. Dans l’espace/temps l’orientation spatiale du matériel crée un cadre tangible pour l’illusion. Dans le temps/espace l’inégalité porte sur les propriétés du temps.

Cette distinction entre espace/temps et temps/espace ne vaut que pour la troisième densité. Toutefois, la quatrième, cinquième et, dans une certains mesure, la sixième densité, opèrent dans un certain système d’espace/temps et de temps/espace polarisés.

Note: Ra utilise parfois les termes “temps/espace” pour désigner l’écoulement du temps à l’horloge et au calendrier tel que nous le connaissons.

Entropie spirituelle – Il s’agit d’une sorte de perte de polarité et de cohésion. Elle affecte particulièrement des complexes mémoriels sociétaux négatifs vu l’incapacité de ceux-ci d’agir vraiment comme un seul être, ce qui provoque une constante désintégration de leurs complexes mémoriels sociétaux.

État de transe/Canal – Dans le contexte du contact Ra, c’était l’état dans lequel le complexe mental/corps/esprit de l’instrument quittait le corps physique et permettait ainsi à ceux de Ra de parler par l’intermédiaire de ce complexe d’une façon supposée non faussée par la présence des propres distorsions de l’instrument. Dans cet état, l’instrument était inconsciente et se réveillait sans aucun souvenir des informations qui avaient passé par elle.

Forme pensée – C’est un modèle ou une persistance de pensée qui dans certains cas peut être doté de caractéristiques métaphysiques ou physiques séparées de celui ou celle qui a émis cette pensée à l’origine. Les caractéristiques physiques peuvent impliquer un état visuel ou matériel. Des formes pensées peuvent être produites consciemment par des entités (par exemple des êtres de densités supérieures), ou bien inconsciemment (surtout par le mental collectif inconscient).

Harmonisation – C’est le fait de mettre en harmonie, d’accorder en référence à un instrument de musique. L’harmonisation implique notamment de mettre en équilibre harmonieux les centres énergétiques ou le ‘soi’ de manière à ce qu’il s’accorde avec la vibration d’un contact de channeling.

Honneur/Responsabilité, Honneur/Devoir, et vice versa – Toute responsabilité est un honneur, toute honneur est une responsabilité. Responsabilités et devoirs ne sont pas vus comme des corvées ou des obligations auxquelles on est astreint; au contraire, le chercheur a la liberté d’accepter la responsabilité ou le devoir comme un honneur, et la liberté d’assumer toute responsabilité ou devoir comme un service (C’est pour Ra un honneur/responsabilité que de demeurer auprès de ceux de la planète Terre pour éliminer les distorsions données à la Loi Une).

Subconscient – Le subconscient est une partie du complexe mental, non perceptible à l’entité consciente. Il couvre plusieurs niveaux et profondeurs, depuis le mental personnel jusqu’au mental cosmique, et peut impliquer une configuration, une prise de conscience, une volonté, différentes de celles du mental conscient. Le subconscient est de nature conceptuelle plutôt qu’explicative. Il correspond à l’énergie archétypale féminine, est représenté par l’archétype de la Grande Prêtresse, et est le Potentialisateur de la conscience. Ra compare la nature de la découverte de l’autre côté du voile par le subconscient à un “voyage trop riche et exotique que pour pouvoir en contempler une description adéquate”.

Informations transitoires – Dans le contexte du contact Ra il s’agit d’informations de nature spécifique, non basées sur, ni en relation avec, un principe métaphysique, ou encore non directement liées à l’évolution du mental, du corps et de l’esprit. Le niveau et la pureté du contact Ra dépendait du niveau et de la pureté des informations recherchées. Les informations transitoires et spécifiques, surtout si elles étaient nombreuses, étaient néfastes au travail.

Initiation – Toute personne passe par de multiples initiations au cours de son incarnation. Chaque initiation peut généralement être caractérisée par le franchissement d’un seuil qui sépare l’expérience précédente de la nouvelle. Elle peut se produire en un instant ou bien sur une longue période. Un défi ou une difficulté est souvent associé au franchissement de ce seuil, et une certaine mesure de volonté et de foi est nécessaire. Pour certains elle se manifeste sous la forme d’une nuit noire de l’âme.

Ra définit l’initiation comme un processus et un moyen par lequel le complexe mental/corps/esprit devient un canal purifié ou initié de la Loi Une. Le mental, le corps, l’esprit, ou les trois ensemble peuvent passer par des initiations. La personne initiée peut ensuite retransmettre l’amour/lumière du Créateur Infini Unique au travers du portail pour pouvoir servir, que ce service se manifeste par le seul rayonnement de l’être ou par le travail magique de rayon indigo, la communication de rayon bleu, ou les soins/la guérison de rayon vert.

Karma – Ra compare le karma à l’inertie: les actes entrepris se poursuivront en faisant usage de moyens d’équilibrage jusqu’au moment de l’intervention du contrôle ou principe supérieur, qui peut être comparé à un freinage ou un arrêt. Cet arrêt de l’inertie d’action peut être appelé ‘le pardon’. Ces deux concepts sont inséparables. Le pardon permet d’arrêter la roue de l’action, ou karma. Ce sont les actes entrepris de manière consciemment non aimante envers d’autres êtres qui peuvent générer du karma.

Logos (Logoï) et Sub-logos – Le Logos est la deuxième distorsion primale de la Loi Une, la concentration, par l’exercice du libre arbitre, de l’infini intelligent sur l’énergie intelligente, le principe créateur ou Amour. Chaque principe créateur, Amour ou Logos conçoit sa propre création ou son propre système. Chaque Logos détermine les voies de l’énergie intelligente, conçoit les lois naturelles et les moyens de les exprimer mathématiquement et autrement. Cette énergie est d’une nature agençante qui crée ses modèles dans un style holographique.

Le complexe mental/corps/esprit, ou être humain, lorsqu’il est suffisamment éveillé, est lui-même un Logos ou, plus techniquement un —sub-sub-sub-Logos.

Sub-logos (Sub-Logoï) – Le Grand Logos Unique (Logos primal, le grand Soleil central) qui crée l’octave (univers, Création) est le Logos. Ra utilise souvent aussi le terme de ‘Logos’ pour désigner les Logoï galactiques, et le terme de ‘sub-Logoï’ pour désigner les Logoï solaires (corps solaire) et ‘sub-sub-Logos’ pour désigner les complexes mental/corps/esprit. Tous les niveaux de sub-Logoï, ainsi que le Logos, possèdent un libre arbitre. Dans les directives ou voies du Logos majeur, le sub-Logos junior peut trouver divers moyens de différencier et affiner des expériences sans devoir rien ajouter à, ou retrancher de, ces voies. Chaque entité qui existe est un sub-Logos de quelque ordre dans les limites d’une quelconque observation, car toute la Création est vivante. Chacun est aussi un co-Créateur qui, selon le style holographique, contient le tout.

Ra utilise parfois le préfixe ‘sub’ de manière non cohérente, mais il désigne toujours une architecture hiérarchique de Logoï. Si le Logos primal de l’octave est vu comme l’étage premier ou originel dans la hiérarchie de ce Logos, et si de ce fait il est considéré comme la base du préfixe ‘sub’, sub-Logos peut désigner l’étage suivant (Logoï galactiques), sub-sub-Logos les Logoï solaires, et sub-sub-sub-Logoï les complexes mental/corps/esprit. (Voir 92.22 illustrant cette nomenclature.)

Loi Une – Au-delà des limites de la langue, on peut dire que la Loi Une affirme que tout est un, qu’il n’existe pas de polarités, pas de bon, pas de mauvais, pas de dysharmonie, mais uniquement une identité. Vous êtes tout, tout être, toute émotion, tout événement, toute situation. Vous êtes unité. Vous êtes infinité. Vous êtes amour/lumière, lumière amour. Vous êtes.

Autrement dit: tout est un. Ce ‘un’ c’est l’amour/lumière, la lumière/amour, le Créateur Infini. C’est la Loi Une.

Loi de responsabilité – C’est une loi ou un moyen permettant aux capacités croissantes d’une entité de saisir les leçons à apprendre dans cette densité-ci. Si c’est un rythme d’apprentissage plus rapide ou accru qui est recherché, la Loi de responsabilité exige que la compréhension accrue obtenue soit mise en pratique dans l’expérience de moment en moment de l’entité. De même, plus on cherche à se tenir près de la lumière, plus s’applique la Loi de responsabilité. Si dans les cycles précédents de cette expérience de troisième densité des catalyseurs n’ont pas été mis à profit, des leçons pas été apprises, les fruits de l’apprentissage pas démontrés, la durée de vie se réduit considérablement parce que les voies de l’honneur/devoir n’ont pas été observées.

Lois – Même si le champ de la physique telle qu’appliquée au monde matériel (c’est-à-dire dans l’espace/temps), ne constitue qu’une approche limitée de la compréhension de la signification donnée par Ra au terme de ‘Loi’, la définition peut commencer ici. On comprend que les lois scientifiques sont des opérations fondamentales de l’univers physique qui n’ont pas été conçues pas des humains mais ont été découvertes par des humains. Les lois scientifiques peuvent être caractérisées notamment par le fait qu’elles sont vérifiables empiriquement, simples, absolues, stables, constantes et universelles. Tout ce qui se trouve dans l’univers doit d’une manière ou d’une autre se plier ou se conformer à ces lois, ou fonctionner dans le cadre de ces lois.

Ra affirme qu’il n’existe en réalité qu’une seule loi: la Loi Une. Toutes les autres prétendues lois sont des distorsions de cette loi. Néanmoins, Ra utilise le terme de ‘loi’ lorsqu’il se réfère à des distorsions de la Loi Une qui ressemblent à des lois: La Loi de Confusion, la Loi d’Amour, la Loi de la Lumière, etc. Ra précise que le terme ‘loi’ est interchangeable avec le terme ‘voie’.

Lumière intérieure – c’est l’énergie qui demeure à l’intérieur d’une entité, celle qui est au cœur de l’être de cette entité, le droit inné et la nature véritable de toute entité. Attirée par la force de la lumière intérieure, la lumière spiralant vers le haut entre dans le rayon rouge, et voyage vers le nord au travers des centres énergétiques de l’entité, et elle est rencontrée par, et suscite la réaction de, la lumière intérieure, indiquant ainsi le niveau d’avancement de l’entité. La force de la lumière intérieure est égale à la force de la volonté de recherche de la lumière.

Lumière spiralant vers le haut – Elle est communément appelée “prana”. Cette lumière est l’énergie toujours présente du Créateur, qui rayonne vers l’extérieur à partir de tous les points de l’espace. Les termes “vers le haut” n’indiquent pas une direction mais participent d’un concept signifiant ce qui émane de la source d’amour et de lumière (le Créateur). C’est par cette lumière que nous progressons dans notre évolution vers le Créateur ; elle peut être appelée et attirée par la volonté de la chercher. Certaines formes géométriques, notamment pyramidales, peuvent capter cette lumière pour divers usages.

Magie – C’est la capacité de provoquer des changements dans la conscience par l’intermédiaire de la volonté, ou la capacité d’utiliser consciemment l’inconscient. La magie est le travail de l’adepte; elle est une connexion sacramentelle au niveau du portail ou rayon indigo, qui est alimentée par les disciplines de la personnalité. L’essence de la magie blanche (l’usage positif de la magie) est une expérience de joie dans l’union avec le Créateur: elle réunit le corps, le mental et l’esprit au Créateur infini unique, et rayonne à travers toute l’expérience de vie.

Magie blanche – C’est de la magie habituellement rituélique utilisée pour travailler avec l’être non manifesté. La magie blanche oriente ce travail vers l’expérience de l’amour et la joie de l’union avec le Créateur dans l’intention de servir autrui. Cet amour et cette joie peuvent servir à la fois de protection et de clé du portail ouvrant sur l’infini intelligent, et rayonnent tout au long de l’expérience de vie de l’adepte positif. Il est recommandé de pratiquer la magie blanche en groupe, mais elle peut l’être individuellement aussi, pourvu que ce soit en sachant qu’aider le ‘soi’ à se polariser vers l’amour et la lumière c’est conforter la vibration de la planète.

Maldek – Ce que nous connaissons sous le nom de ceinture d’astéroïdes constitue les restes de ce qui a été une planète abritant de la première, deuxième et troisième densités. Cette planète a été identifiée sous plusieurs noms, mais à certaines périodes de l’historique de la Terre (dont nous ne connaissons pas la totalité) elle a été appelée Maldek. La population de troisième densité de Maldek a connu une civilisation très avancée sur le plan de l’information technologique, et elle l’a utilisée sans se soucier de la préservation de la planète, en suivant des voies de guerre et de service de soi qui étaient vues de bonne foi comme du service d’autrui. La biosphère a connu une dévastation croissante, jusqu’à sa désintégration.

Mars – Cette planète a jadis abrité des vibrations de première, deuxième et troisième densités. Sa propension à la guerre de la population native de troisième densité a rendu l’atmosphère invivable avant la fin de son cycle. La Confédération a aidé ces entités en les transférant au début de l’expérience terrestre de troisième densité il y a 75 000 ans. Ce transfert a été inhabituel en ce sens que leur matériel génétique a été préservé, ajusté, et par une sorte de processus de clonage, transféré sur la Terre. La planète Terre a été mise en quarantaine parce que les Gardiens ont estimé que le libre arbitre de ceux de Mars avait été enfreint.

Méditation – Ra décrit la méditation comme un prérequis fondamental de la recherche spirituelle car, sans cette méthode qui permet d’inverser le processus analytique, il ne serait pas possible d’intégrer dans l’unité tout ce que l’on aura gagné en compréhension au cours de cette recherche. Ra n’a pas indiqué un moyen meilleur qu’un autre pour méditer mais a décrit des catégories générales:

  1. La méditation passive implique de vider le mental de toutes les pensées inutiles qui l’encombrent, ce qui est caractéristique du complexe mental humain. Elle est efficace pour ceux dont le but est d’arriver au silence intérieur à partir duquel le Créateur peut être écouté. C’est, de loin, le type de méditation le plus généralement choisi, plutôt que la contemplation ou la prière.
  2. La Contemplation est la considération, en état de méditation, d’une image ou d’un texte inspirant, ou encore d’un principe spirituel.
  3. La Prière est une faculté de la volonté. En faire une activité utile dépend entièrement des intentions et objectifs de celui/celle qui prie.
  4. La Visualisation est un outil de méditation pour l’adepte : lorsque celui-ci parvient à maintenir dans son mental une image jusqu’à ce que celle-ci y soit cristallisée sans aucune action extérieure, cet adepte peut alors se polariser en conscience jusqu’à influer sur la conscience de la planète. Ceux qui souhaitent contribuer à l’élévation consciente de la vibration planétaire trouvent ce type de méditation particulièrement gratifiant.

Mental archétypal – Structure de la nature de l’évolution du mental, du corps et de l’esprit, contenant toutes les facettes susceptibles d’influer sur le mental ou l’expérience. C’est une ressource d’un fort potentiel d’aide pour l’adepte, logée dans le mental profond. Le mental archétypal n’est pas spécifiquement un plan d’évolution, mais, quand il est pénétré avec lucidité, un modèle sans distorsion de la structure rassemblant toutes les dépenses d’énergie et toutes les recherches

Missionné (Frères et sœurs du désarroi) – Il s’agit d’entités de la quatrième, cinquième ou sixième densité ayant répondu à un appel d’entités en désarroi, en s’incarnant dans un environnement de troisième densité pour servir autrui en émettant de l’amour pour autrui. En accomplissant ce service, le Missionné devient complètement un être de troisième densité, et est donc susceptible d’oublier ce qui ne peut être atteint que par de la méditation disciplinée et du travail. Cette décision comporte le risque que le Missionné oublie sa mission et s’implique dans du karma, ce qui l’oblige alors à se réincarner en troisième densité jusqu’à équilibrage de ce karma.

Moisson générale (Passage de densité) – C’est le point de transition entre les densités, à l’intérieur d’une octave, qui fonctionne comme ce qui pourrait être perçu comme un cadran d’horloge tridimensionnel occupant toute la galaxie. Lorsque la galaxie tourne ou spirale, chaque système solaire et planète qui en fait partie passe par la densité d’expérience programmée. Les cycles se meuvent aussi précisément qu’une horloge sonne à l’heure. Lorsqu’une densité, ou le cycle qu’elle contient, se termine, ceux qui ont appris avec succès les leçons de ce cycle sont moissonnés pour vérifier s’ils sont ou non prêts à passer dans la densité suivante. Cela peut, dans une certaine mesure, être comparé à un examen final de fin d’année dans une école pour pouvoir monter de classe.

Octave – Le système de densités imparti aux entités en évolution et aux complexes mémoriels sociétaux fait partie d’un cycle plus long : l’octave. Chaque octave est composée de sept densités, la huitième constituant également la première densité de l’octave suivante. Chaque octave est un instant qui fait naître un nouvel univers de première densité, qui est réabsorbé en huitième densité. Ce qui est appris dans une octave est emporté dans l’octave suivante. Ceux de Ra reconnaissent que leurs connaissances sont limitées, mais supposent qu’il existe un nombre infini d’octaves, le temps n’ayant pas cours dans les octaves. Autrement dit, il y a sept densités dans chaque Création, et ce à l’infini. Puisque la Création paraît avoir certaines caractéristiques fractales, Ra qualifie parfois d’octaves des densités individuelles, des sous-densités ou même certains cycles d’expérience. Le terme d’‘octave’ remplace parfois les termes d’univers’ ou de Création’.

Orion – C’est un empire rassemblant des entités et des complexes mémoriels sociétaux qui ont fait le choix de la voie négative. Alors que le Confédération de planètes est constituée d’une confédération d’alliances qui partagent pouvoir et service sur la base de l’unicité de toutes choses, le groupe d’Orion est organisé sur la base d’un pouvoir contre un autre pouvoir, qui possède un ordre hiérarchique dans lequel les plus puissants contrôlent les moins puissants. La Confédération enseigne l’unité et le service d’autrui. L’empire d’Orion enseigne la séparation et le service de soi. Il le fait en se livrant à des conquêtes, s’efforçant d’amener à lui les entités et planètes de troisième densité en recourant à diverses manœuvres de manipulation et d’asservissement. Il le fait en établissant une élite qui sera servie par tous les autres. À cause des problèmes inhérents au fait de dresser un pouvoir contre un autre, l’entropie spirituelle leur fait subir la constante désintégration de leurs complexes mémoriels sociétaux, de sorte que leur nombre ne dépasse probablement pas un dixième de ceux de la Confédération.

Ce groupe est dit “d’Orion” parce que ce sont des complexes mémoriels sociétaux de la constellation d’Orion qui tiennent les rênes et dominent donc les autres membres. On ne sait pas si les étoiles de la constellation d’Orion abritent ou non des êtres de polarité positive.

Personnalité magique – Lorsque le Soi supérieur est invoqué de manière appropriée et efficace pour effectuer un travail, il a pour nom la personnalité magique. Lors de cette invocation, un pont est établi entre l’espace/temps et le temps/espace. Le Soi supérieur fait alors en direct l’expérience de catalyseurs de troisième densité pendant la durée du travail. Le soi de troisième densité se revêt de la personnalité d’une conscience qui confère perception et pouvoir magiques.

Plans intérieurs – Alors que dans leur corps physique les humains font l’expérience de l’incarnation dans le monde physique en se trouvant dans l’espace/temps ou plans extérieurs, la partie non physique de l’expérience de troisième densité se produit dans le temps/espace, ou les plans intérieurs. C’est également dans les plans intérieurs que se passe la période entre incarnations, là où ont lieu le passage en revue et la guérison de l’incarnation précédente, et la planification de l’incarnation suivante. On y entre également en état de rêve, et dans d’autres modes de conscience non ordinaire.

Pensée originelle unique/Pensée originelle – Toutes choses, toute vie, toute la Création sont issues de la Pensée originelle unique. Dans chaque octave cette Pensée originelle contient la moisson de toutes les expériences des octaves précédentes du Créateur par le Créateur. Par exemple, la moisson de l’octave précédente pour l’octave actuelle a été l’efficience de la polarité ‘masculin/féminin’ ainsi que le Créateur de l’amour manifesté dans le mental, le corps et l’esprit.

Polarité (en conscience) – Pour pouvoir aller au-delà de la troisième densité, la conscience peut et doit être polarisée vers un pôle ou l’autre: “service d’autrui” ou “service de soi”. Le but de la polarité est de développer le potentiel d’accomplissement d’un travail. Ce travail pousse l’évolution en avant et galvanise le développement de la volonté et de la foi, créant une expérience plus vivante et intense du Créateur apprenant à se connaitre Lui-même. Représentant l’axe autour duquel tourne la Création, les densités supérieures accomplissent leur travail grâce à la polarité acquise par ce choix, et ce jusqu’à la sixième densité, celle où les polarités n’ont plus de raison d’être.

La Loi Une ne vacille ni à la lumière ni à l’obscurité, mais est disponible pour le service d’autrui et le service de soi. En sixième densité, la densité de l’unité, les voies positive et négative doivent s’accepter l’une l’autre car alors tout doit être vu comme amour/lumière et lumière/amour. Cela n’est pas difficile pour la polarité positive, qui envoie amour et lumière à tous. Mais il est plutôt difficile pour les entités polarisées vers le service de soi de renoncer à la polarité négative.

Possibilité/Vortex de probabilité – Ces termes sont utilisés par Ra pour qualifier les expériences et scénarios possibles dans le futur (tel que nous le comprenons). Certains vortex ou possibilités peuvent être plus forts que d’autres, avec une probabilité plus forte de se produire sur la base des choix en libre arbitre des entités impliquées et des modèles existants d’impulsion et d’énergie. Tout complexe de possibilités/probabilités existe grâce à l’opportunité infinie. La prophétie peut être considérée comme une vision de différents vortex de possibilité/probabilité, les vortex les plus forts étant les plus facilement perceptibles. La valeur d’une prophétie ne correspond qu’à l’expression de possibilités.

Programmation (incarnationnelle) – Lorsqu’une entité n’a pas encore pris conscience de l’existence d’une voie d’évolution, l’incarnation est automatique et les catalyseurs sont généralement d’une nature aléatoire. Lorsqu’une entité a pris conscience de l’existence du mécanisme d’évolution spirituelle (lors de l’activation du centre énergétique de rayon vert), c’est cette entité elle-même qui, avant son incarnation, va disposer et placer les leçons et entités qui seront nécessaires à sa croissance et à son expression de polarité maximales dans son expérience incarnationnelle. Cette programmation peut comprendre des prédispositions génétiques, la sélection des parents et d’une famille, des circonstances de vie, la période au cours de laquelle l’incarnation va avoir lieu, des caractéristiques de personnalité, des leçons de polarité, un équilibre entre amour et sagesse, etc.

Quarantaine – Il y a près de 75 000 ans, au début du cycle majeur de troisième densité, ceux que Ra a nommé les Gardiens, ont transféré sur Terre le matériel génétique de la population de troisième densité de Mars, détruite. Cela a été considéré comme une enfreinte du libre arbitre, c’est pourquoi une quarantaine a été imposée à la Terre par les Gardiens à cette époque. La quarantaine empêche une interférence par des entités d’autres densités, sauf dans deux circonstances: un, si le Conseil accorde la permission de mettre fin à la quarantaine, ou, deux, si une entité négative profite de l’effet ‘fenêtre’.

Ra – C’est un complexe mémoriel sociétal qui a évolué sur la planète Vénus et y a fait l‘expérience de la troisième densité il y a 2,6 milliards d’années. Il a ensuite quitté cette planète et se trouve actuellement au niveau de la sixième densité en termes d’évolution. Son but premier est d’enseigner la Loi Une à ceux de la planète Terre qui font appel à lui. Ceux de Ra ont fait des tentatives historiques à cet effet, notamment en interagissant avec les Égyptiens il y a quelque 11 000 ans. Toutefois, leurs enseignements ont été corrompus par certains à cette époque, de sorte que leur but primordial actuel est de mettre fin à ces distorsions de la Loi Une.

Salutation psychique (Agression psychique) – C’est la dynamisation, par des entités de densités supérieures, de distorsions préexistantes chez un chercheur de troisième densité. Une salutation négative peut consister par exemple à tenter d’écarter le chercheur ou un groupe d’entités, de la polarisation complète vers le service d’autrui, et à l’amener à l’autoglorification, ou à certaines organisations sociétales avec lesquelles le ‘soi s’identifie. Selon la nature vibratoire et le but de la salutation, l’entité de troisième densité peut être dynamisée, bloquée, ou voir son déséquilibre accentué.

Séniorité de vibration – C’est le traitement préférentiel qui accorde une priorité d’incarnation à des entités ayant pris conscience de la nécessité de rendre moissonnables le mental, le corps et l’esprit (on peut comparer cela au fait de placer différents liquides dans un même récipient: certaines couches montent vers le sommet, d’autres tombent au fond). Dès lors, les couches d’entités se multiplieront à mesure qu’approche la moisson, et celles qui seront le plus remplies de lumière et d’amour se trouveront naturellement, et sans aucune supervision, en bonne place pour l’expérience d’incarnation.

Soi supérieur (âme universelle) – C’est un être au delà de toute polarité, vers le milieu de la sixième densité, qui possède la pleine compréhension de l’accumulation des expériences de cette entité. Fonctionnant dans ce que nous pourrions considérer comme notre futur, le ‘soi’ supérieur c’est ‘soi’ à la moitié de la sixième densité : le résultat final de tout le développement vécu jusqu’à ce point. Toute entité (qu’elle soit positive, négative ou indécise) possède un ‘soi’ supérieur. Toute guidance reçue de la part du ‘soi’ supérieur peut être interprétée sous une lumière soit positive soit négative, selon la polarité du chercheur. Toutefois, une entité négative, étant séparée d’elle-même, n’est pas susceptible de rechercher une telle guidance.

Le Soi supérieur collabore aussi étroitement avec l’entité entre les incarnations, en aidant l’entité à se guérir complètement des expériences qui n’ont pas encore été apprises de manière appropriée, et en aidant à la programmation d’une vie suivante. Quelles que soient ses activités, le libre arbitre de l’entité incarnée est essentiel dans le service qu’elle propose.

Service d’autrui (Voie positive) – C’est l’une des deux voies de polarité possibles dans l’expérience de troisième densité. Elle est également nommée la voie de ce qui est: celle de l’amour de l’acceptation, du rayonnement. La voie positive recherche la compréhension de l’unité de toutes choses et concerne la compréhension, l’expérience, l’acceptation, et la fusion du soi avec le ‘soi’ et avec autrui, et pour finir, avec le Créateur. Le désir de servir autrui inclut le respect fondamental du libre arbitre de tous les êtres, donc l’entité positive attend d’être appelée à servir, et ne sert que si cela lui est demandé. La meilleure façon de servir autrui est de constamment chercher à partager l’amour du Créateur tel qu’il est connu du ‘soi’ intérieur. Cette voie a pour but d’ouvrir et équilibrer tout le spectre des centres énergétiques.

Service de soi (Voie négative) – C’est l’une des deux voies de polarité possibles dans l’expérience de troisième densité. Elle est également nommée la voie de ce qui n’est pas: celle du contrôle, de la manipulation. Cette voie se base sur la séparation, la manipulation, la violation et l’asservissement du libre arbitre d’autrui, pour le bénéfice du ‘soi’. Elle nécessite l’omission et le déni de l’amour universel, ou du centre énergétique de rayon vert. Manquant d’empathie, l’entité ‘service de soi’ n’attend pas d’être appelée à servir mais s’appelle elle-même à conquérir.

Siphon d’indifférence – Le chemin spirituel est basé sur le choix entre polarité positive et polarité négative. Le siphon d’indifférence représente le fait de rester non polarisé et de ne pas accomplir la transformation rendue possible lorsqu’un choix est fait. C’est un état «moins que conscient» et sans force, une répétition aveugle de modèles. Lorsqu’aucun chemin n’est choisi, l’entité continuera à recevoir des catalyseurs jusqu’à ce qu’elle soit prête à l’acceptation et à l’amour ou bien à la séparation et au contrôle.

Soi non manifesté – C’est le ‘soi’ qui n’a pas besoin d’un autre ‘soi’ pour se manifester ou agir. C’est l’être qui existe et accomplit son travail sans faire référence ni appel à autrui. La méditation, la contemplation, et l’équilibrage interne des pensées et réactions sont des activités du soi non manifesté, tandis que des effets comme la douleur ou la maladie sont des catalyseurs du soi non manifesté. En matière de magie, le travail se fait en corps, en mental et en esprit avec le ‘soi’ non manifesté, le mélange dépendant de la nature du travail.

Transfert d’énergie sexuelle – De manière générale, le transfert d’énergie est la libération de différences de potentiel énergétique dans un espace potentialisé. Le transfert d’énergies sexuelles est le transfert d’énergies qui s’effectue pendant un rapport sexuel entre deux entités sexuellement polarisées, sur la base du ratio du principe masculin/féminin. Tant des transferts d’énergies sexuelles positives que des transferts d’énergies sexuelles négatives sont possibles. Un transfert d’énergies positives exige que les deux entités vibrent au niveau du rayon vert. Dans un transfert positif, le mâle offre la décharge d’énergie physique vers la femelle, et la femelle décharge les énergies mentale et émotionnelle qu’elle a stockées. Le transfert est mutuellement gratifiant et contient une possibilité de polarisation et de service. Grâce à un développement attentif, un tel transfert contient aussi la possibilité d’ouvrir le portail qui donne sur une expérience de communion sacramentelle avec le Créateur.

Tarot – C’est un système de 22 images ou lames (arcanes majeurs) mis au point par ceux de Ra au cours de leur expérience de troisième densité sur la Terre, et transmis ensuite par eux aux Égyptiens. Il est employé comme un outil permettant d’étudier le mental archétypal et de développer la personnalité magique. Ra suggère de ne pas utiliser les arcanes majeurs dans un but de divination, mais comme des outils permettant d’acquérir une connaissance du ‘soi’ par le ‘soi’ dans le but d’entrer dans le moment présent avec plus de profondeur et de précision.

Temps/Espace – voir Espace/Temps

Travail – Ce terme fait généralement référence à de l’action, à une expérience, ou à un service accompli dans un sens spirituellement important et efficient. Ce genre de travail exige de la polarité en conscience, afin qu’il soit accompli avec grande efficience (une grande pureté, une grande intensité, une grande variété) lorsqu’une entité fait un Choix définitif, en se polarisant soit vers le service d’autrui, soit vers le service de soi. Il peut s’agir par exemple d’un travail subtil d’équilibrage mental, ou bien du grand travail de consacrer sa vie à un service de guérison.

Vibration – Ce terme peut se référer à des densités; à des sous-densités; à des sons; à du discours; à des noms; à un état d’esprit; à un contact de channeling; à la qualité générale d’existence d’une entité; à des modèles de comportement; à un modèle de distorsion; au progrès de l’évolution spirituelle; à des processus de pensée; à l’état métaphysique d’un lieu, d’une planète ou des êtres qui vivent sur cette planète; pour la science physique, à des mouvements, notamment dans le système réciproque de Dewey Larson. Selon Ra, tout ce qui est manifesté est vibration, à commencer par le photon.

Voile (le) – C’est un aspect de la conscience et de l’expérience que l’on pourrait décrire comme une séparation entre mental conscient et mental inconscient, et qui a également pour résultat de voiler à notre conscience la nature véritable du Créateur. La mise en place du voile résulte de l’expérience des premières créations des sub-Logoï. On la nomme “extension du libre arbitre” et elle a eu pour résultat une telle augmentation du libre arbitre que les entités qui n’étaient pas séparées par le voile ont été considérées comme n’ayant pas de libre arbitre. Avant cette mise en place, les entités sans le voile progressaient très lentement sur le chemin de l’évolution spirituelle puisque l’absence de ce voile ne favorisait pas la polarisation. Mais la mise en place du voile a tellement stimulé la polarisation qu’elle a été adoptée par tous les sub-Logoï subséquents. Les conditions créées par le voile ont eu pour résultat ce que ceux de Ra ont appelé le Choix, qui est le but principal de l’expérience de troisième densité.

Le voile est semi-perméable. La disparition progressive du voile est un travail de troisième densité, mais sa disparition complète n’en fait pas partie.

Volonté – C’est le pur désir, la motivation, l’élan d’un individu qui s’ouvre à l’éveil, au service et à la recherche spirituels. La volonté peut également être vue comme une attirance vers la ligne de lumière spiralant vers le haut qui guide l’évolution spirituelle. C’est la seule mesure du taux de formalisation de l’activation et d’équilibrage des divers centres énergétiques. La volonté peut être consciente ou subconsciente, son utilisation subconsciente pouvant dépolariser le chercheur dans sa recherche. La faculté de volonté a été considérablement renforcée par la mise en place du voile. En conjonction avec la foi, la volonté du chercheur constitue un élément vital des nombreux aspects du service et de la recherche, depuis la simple utilisation des catalyseurs dans un but d’évolution, jusqu’à l’ouverture du portai sur l’infini intelligent.

Publicités