Maintenant aussi dans la version brochée: la grande interview de Carla et Jim

Un ministère donquichottesque

frenchcover
La traduction de « Tilting at Windmills »

En 1948, Don Elkins a eu le désir de franchir les limites du connu pour tenter de saisir la profonde raison d’être des humains dans le contexte de l’univers en général. Sept ans plus tard Elkins décidait de consacrer sa vie à une longue enquête ayant pour seul objet de trouver et assembler les pièces d’un puzzle susceptible de révéler le tableau dans son entier. Ceci est son histoire. Ceci est l’histoire de ses partenaires. Ceci est la biographie de L/L Research, de tous ceux qui peu à peu et sans faillir, année après année, ont travaillé avec passion à élaborer une immense bibliothèque contenant la philosophie reçue en channeling, et qui ont transmis les fruits de leur labeur à ceux qui comme eux cherchent. Ils ont plongé dans les profondeurs de l’inconnu pour obtenir le contact Ra qui leur a permis d’offrir à tous les chercheurs intéressés le matériau qui a reçu le nom de La Loi Une.

Un ministère donquichottesque contient la transcription d’une longue interview de sept journées menée par Gary L. Bean, des deux membres d’origine de L/L Research encore vivants: Carla L. Rueckert et Jim McCarty. Cet ouvrage décrit l’exploration du contact Ra, l’histoire de L/L Research, les biographies personnelles des trois membres fondateurs, et l’analyse des principes spirituels et de la philosophie transmis (sans oublier d’abondantes notes de bas de page, en-têtes, marges en miroir, typographies complémentaires, superbes indentations et espacements de lignes et paragraphes, et autres éléments de mise en page absolument splendides).

Disponible en format PDF (gratuit) chez L/L Research

Disponible aussi dans une version brochée (ISBN 978-3-945871-67-6, 640 pages) sur Amazon et avec notre formulaire de commande de livre.

Merci à Micheline Deschreider pour son travail infatigable, et une bonne, joyeuse lecture à vous!
Jochen Blumenthal, Maison d’édition La Loi Une

 

Publicités

Du grain à moudre

Le Choix cover 1Continuation de Les Catalyseurs sur le Grand Échiquier

Je me souviens qu’étant enfant, alors que je me trouvais en camp d’été, j’ai voulu écrire l’adresse de l’expéditeur au dos d’une lettre adressée à mes parents. J’ai inscrit mon nom, le nom de la route, celui de la ville, celui de l’État, puis États-Unis, et j’ai ajouté “Terre” et encore “L’Univers”. Et cependant, l’adresse m’a encore paru incomplète.

Dans la même veine, j’étais enfant quand ma mère, qui ne ratait aucune occasion de m’instruire, m’a demandé d’écrire une petite dissertation sur le sujet: “qui suis-je?”. J’ai écrit que j’étais une personne nommée Carla, née à Lake Forest, dans État d’Illinois, le 16 juillet 1943 à 6h42 du matin; que j’étais la fille de Jean et Ted Rueckert; que j’étais de sexe féminin, américaine, et une enfant du Créateur. Ici non plus la définition ne m’a pas paru complète. Nulle part je ne suis parvenue à retrouver la glorieuse certitude de la figure du Créateur de l’Ancien Testament, dans la Bible, avec son : “Je suis ce que Je suis”; ou, plus succinctement: “Je suis”.

Tous, nous tentons de nous définir par rapport à nous-mêmes, à mesure que nous allons dans la vie. Notre culture, centrée sur des choses extérieures, tend à nous définir par ce que nous faisons. Lors d’une réception, personne ne nous demande qui nous sommes. On nous demande ce que nous faisons pour gagner notre vie ou quels sont nos intérêts. Ces conversations restent plutôt creuses, parce que nous ne sommes pas ce que nous faisons! Notre carrière, notre travail, ne nous définissent en rien. Ni notre état civil, ni nos préférences sexuelles, rien de ce qui nous concerne de l’extérieur.

Continuer la lecture de Du grain à moudre

Livre V de la Loi Une est disponible

Cover screen shotJim A. McCarty: La matière du présent livre n’a pas été incluse dans les quatre volumes déjà publiés de la série LA LOI UNE parce qu’il s’agit principalement d’éléments de nature personnelle, et selon nous, s’ils étaient publiés les lecteurs auraient pu s’intéresser davantage aux personnalités faisant l’objet de ces informations qu’aux informations elles-mêmes. À présent, nous espérons que leur divulgation contribuera à illustrer que ces matériaux peuvent s’appliquer à tous ceux qui sont en recherche de vérité. Nous sommes certains que ces informations peuvent s’appliquer à des personnes comme vous parce que nous ne sommes pas différents de vous: nous avons la même gamme d’émotions, les mêmes forces et les mêmes faiblesses, ainsi que le même désir de savoir ce qui est communément appelé la vérité.

La mort en novembre 1984 de Don Elkins, l’intervieweur pendant les contacts avec Ra, a mis fin à ces contacts parce que c’est l’harmonie qui régnait entre nous trois qui était le facteur primordial permettant à ceux de Ra de parler à travers notre groupe. La publication des informations personnelles obtenues lors de ces contacts ne signifie pas nécessairement que nous ne pourrons plus jamais obtenir ce contact, mais notre conviction actuelle est qu’il y a de fortes chances pour que cette partie de notre service soit terminée. Selon nous, pour pouvoir rendre le service le plus approprié nous devons simplement servir sans mettre de conditions à ce désir. C’est dans ce simple souhait que nous avons formé ce groupe à la fin des années 1980 et que dans les trois semaines, nous avons été abasourdis de pouvoir prendre part à ce qui devait devenir les contacts avec Ra. Nous ne tentons pas consciemment de rétablir un contact avec ceux de Ra parce que ce serait ne pas abandonner complètement notre volonté à la Grande Volonté, mais plutôt imposer nos propres petites volontés pleines de distorsions en vue d’obtenir le moyen le plus adéquat pour nous-mêmes de servir autrui. Nous ne croyons pas qu’il y ait aucune erreur dans l’expérience des chercheurs, et nous sommes plutôt doués pour reconnaître les conseils! Le décès de Don Elkins pourrait signifier que les contacts Ra sont terminés. Quoi qu’il en soit, il semble que le temps est venu de partager les dernières informations issues des contacts avec Ra avec des personnes qui, comme nous, seraient désireuses de lire tout ce que ceux de Ra peuvent avoir à dire sur n’importe quel sujet, et de considérer ces paroles comme des catalyseurs pour l’évolution personnelle.

Comme les éléments personnels sont extraits de certaines des 106 séances qui ont eu lieu au fil des contacts Ra, ils sont dispersés et disparates. Nous espérons que les commentaires que nous avons ajoutés constituent un tissu raisonnablement cohérent incrusté dans les transmissions Ra. Nous avons fait de notre mieux pour partager avec vous ce qui n’est en fait que des opinions humaines. Nous sommes tout à fait faillibles et nous ne voulons pas mettre de pierres d’achoppement sur votre chemin, donc, s’il vous plaît, ne tenez pas compte de ce qui ne vous agrée pas, et retenez seulement ce qui vous correspond.

Carla L. Rueckert: Jim a accepté la tâche de vous décrire les circonstances dans lesquelles chacun des fragments a été obtenu. Ma part est d’ajouter mon point de vue sur de nombreux sujets, mais surtout sans doute à propos de Don et de moi, ce que Jim ne pouvait pas faire puisqu’il ne nous a pas connus avant les trois années de contacts avec ceux de Ra. Je fais écho au sentiment de Jim: il est temps que les derniers éléments de ces contacts soient partagés. Ceux qui ont apprécié les idées de Ra continueront à apprécier les bons mots[1] qui étaient leur spécialité. Nous, de L/L, pouvons à présent pousser un soupir de soulagement et dire: «oui, c’est là TOUTE la matière, il n’y a plus rien d’autre!». Et sans aucun doute, le lecteur constatera de ces fragments de nos vies que nous sommes tout aussi insensés que le reste de l’humanité, et qu’il ne faut pas nous confondre avec la source de ces transmissions. Je considère cela comme important.

Cela a été pour moi le plus grand privilège et le plus grand défi de ma vie d’avoir eu à prendre soin de Donald Elkins pendant les 16 dernières années de sa vie. Jamais deux personnes ne se sont aimées plus profondément, même si le besoin de Don de rester sur sa réserve était tel qu’aucun de ses sentiments ne m’a jamais été montré et que cela a été un catalyseur sur lequel j’ai dû travailler. J’ai aimé et chéri du mieux que j’ai pu ce cher homme, et je l’honore comme le seul véritablement grand homme que j’aie jamais rencontré personnellement. C’est son intellect curieux qui l’a d’abord fait poser les questions auxquelles ceux de Ra ont répondu. C’est lui qui a eu la vision d’une vie en tant que famille spirituelle plutôt que nucléaire. Jim et moi avons beaucoup de chance d’avoir eu un tel homme pour nous guider et souvent nous instruire. Et j’ai eu le bonheur de vivre une romance pure et fidèle avec une âme-sœur qui était tout pour moi. Pendant que vous lirez cette dernière partie d’un contact qui ne reviendra probablement jamais, réjouissez-vous du fait que Don Elkins ait vécu et servi parmi nous pèlerins errants, avec autant de dévotion que de lumière.

De L’introduction à La Loi Une, Livre V

Traduit par Micheline Deschreider

[1] En français dans le texte original (NdT)

Vade mecum du pèlerin errant

Un manuel à l’intention des extraterrestres et autres outsiders spirituels

Disponible dès maintenant: « A Wanderer’s Handbook » by Carla L. Rueckert, traduit par Micheline Deschreider.

« Nous devons parler ensemble, nous les pèlerins de la Terre. Nous devons nous raconter mutuellement notre histoire, frères et sœurs de l’affliction, nous qui nous efforçons de partager l’amour le plus profond que nous avons dans notre cœur avec la conscience existant sur cette chère planète. Voici mon histoire, au moment où j’appelle tous les pèlerins errants au service le plus digne. Nous sommes ici pour aider à la moisson à l’aube de ce millénaire. » (Carla L. Rueckert dans le préface)

Intervieweur: […] Qui sont les missionnés? D’où viennent-ils?

Ra: Je suis Ra. Imaginez, si vous voulez, les sables de vos rivages. Aussi innombrables que les grains de sable sont les sources de l’infini intelligent. Quand un complexe mémoriel sociétal est parvenu à la complète compréhension de son désir, il peut conclure que son désir est le Service d’autrui avec distorsion vers la main tendue, figurativement, à toutes les entités qui appellent à l’aide. Ces entités que vous pouvez nommer les frères et sœurs de l’affliction, se penchent vers cet appel de détresse. Ces entités proviennent de tous les lieux de la Création infinie et sont liées entre elles par le désir de servir dans cette distorsion. (La Loi Une, Séance 12)

519TnMo+dALDisponible pour lecture et téléchargement gratuits en format PDF et en format broché et kindle, bientôt aussi en reliure dure.

Merci et bonne lecture!
Votre Maison d’édition La Loi Une

Disponible dès maintenant: Livre IV

Livre IV cover

« Le Livre IV de La Loi Une est un début d’étude de la nature et de l’utilisation métaphysique du mental archétypal. Le mental archétypal est le mental du Logos, le plan utilisé pour réaliser la Création et les moyens par lesquels nous évoluons dans le mental, dans le corps et dans l’esprit. Ra a dit que les trois meilleures méthodes pour étudier le mental archétypal sont le tarot, l’astrologie et l’Arbre de vie ou magie cérémonielle. Nous avons décidé d’étudier le mental archétypal en nous basant sur le tarot, et plus spécifiquement sur les vingt-deux images ou arcanes majeurs. Au livre IV nous travaillons principalement sur les sept premières lames qui sont les archétypes de la structure du mental. Nous donnons également un résumé des 22 lames du tarot. »

Don Elkins, Carla Rueckert et Jim McCarty dans la préambule


magicianPDF-Download Livre IV, sans frais

Traduction: Micheline Deschreider

Information sur l’image:

Matrice du Mental
Le Magicien
Arcane N° I

Redessiné par L/L Research

Le Grand Échiquier – Version Scientifique

Le Choix cover 1Carla L. Rueckert dans Comment vivre la La Loi Une:

Au collège, on nous parle de sciences et de méthode scientifique. Nous y apprenons la théorie fondamentale des sciences classiques, selon laquelle il existe ‘quelque part’ un monde qui n’a rien à voir avec nous, ni avec ce que nous pensons. Le processus scientifique se doit d’observer les phénomènes qui surviennent naturellement dans ce monde de ‘quelque part’, jusqu’à ce que l’on ait rassemblé suffisamment d’informations pour former une hypothèse à propos de ce que l’on observe. Ensuite, on mène des expériences qui étayent ou anéantissent l’hypothèse en question. Le scientifique classique est aussi satisfait d’une réponse négative que d’une réponse positive car de toute façon la somme des connaissances scientifiques a pu s’augmenter. C’est une manière hautement séduisante et nette de regarder l’univers. Nous avons parcouru un long chemin en appliquant la méthode scientifique à la création de notre culture actuelle avec ses nombreuses facilités.

Avant l’apparition de cet état de choses bien net, les études scientifiques et religieuses étaient liées entre elles. Les connaissances médicales et astronomiques, la chimie et l’étude des éléments, tout cela était étroitement lié à une discipline mystique nommée ‘alchimie’. Dans l’antiquité, les grands penseurs hermétiques d’Égypte et de Grèce ne séparaient pas de la science la foi et la philosophie. Les riches textes allégoriques des alchimistes offrent toujours une exploration sophistiquée et subtile des interconnexions entre microcosme et macrocosme, entre l’homme vu comme une âme et la Création vue comme un tout.

[…]

Cette nette séparation entre étude de la foi et étude de toutes les choses de ce monde a eu une influence critique.


Vous pouvez lire Comment vivre la Loi Une Niveau I: Le Choix (Traduction par M. Deschreider) 

L’unité est la connexion

Le Choix cover 1Selon les informations de la Confédération, vous, moi, cette planète, sommes tous, métaphysiquement parlant, un seul être. Vous, moi, et toutes les autres âmes sur Terre aujourd’hui font un avec chaque animal, chaque végétal, chaque élément et force de la nature faisant partie de l’environnement de la planète Terre. La connexion est l’unité. Voici ce qu’en dit le groupe Ra qui appartient à la Confédération:

“Vous êtes chaque chose, chaque être, chaque émotion, chaque événement, chaque situation. Vous êtes l’unité. Vous êtes l’infini. Vous êtes l’amour/lumière. Vous êtes. C’est cela la Loi Une.”[1]

Toutes les grandes religions de ce monde possèdent un aspect mystique qui affirme l’unité sous-jacente de la Création. Nombre d’entre elles ont aussi un aspect dogmatique, et c’est cet aspect qui manifestement divise les gens en ‘croyants’ et ‘non-croyants’ de ces dogmes religieux. Cette division, si elle n’est pas accompagnée de tolérance, accentue la faculté de jugement et, en fin de compte, encourage le conflit. Les ‘croyants’ jugent indignes les ‘non-croyants’ et veulent corriger ceux-ci. Quand deux nations-états tournées vers la religion choisissent d’agir sur base de cette absence de tolérance, alors peuvent se produire des croisades et des pogroms. Une idéologie de ‘vrais croyants’ rend plus difficile la création d’un monde en paix.

[1] Ra, La Loi Une – Livre I, reçu en channeling par L/L Research le 15 janvier 1981.

Vous pouvez lire Comment vivre la Loi Une Niveau I: Le Choix (Traduction par M. Deschreider) gratuitement en pdf sur le site de L/L Research, et également le commander sur Amazon (broché/kindle) ou en utilisant notre formulaire de commande.