Carla Rueckert sur la Lumière

Le Choix cover 1Les physiciens quanticiens affirment que le monde matériel est en fait composé de champs ou fréquences énergétiques variables. Toute énergie est ultimement réductible à la lumière. [1]

Le processus naturel de création par le Logos, quand Il a choisi de se connaître Lui-même, fait appel à la lumière sous forme de photons [2] pour exprimer Sa Pensée d’Amour. La physique de ce processus a été très bien décrite par Dewey Larson dans sa Théorie de Réciprocité du Temps et de l’Espace. Dans l’équation fondamentale de Larson, ce que les physiciens quanticiens nomment ‘vibration’, est appelé ‘vélocité’. Les deux termes indiquent que toutes les particules de l’univers sont en mouvement. Dans la Théorie de Réciprocité de Larson la vélocité ou vibration est formée de l’une des deux façons de créer tout ce qui est.

Les deux manières impliquent un léger décalage, nécessaire, entre l’espace et le temps. Ce décalage est nécessaire pour la manifestation de cette illusion. Tout ce que nous voyons est en réalité composé d’énergie. Dès lors, que nous considérions des choses abstraites comme des idées ou des forces; ou des choses manifestées, physiques, qui ont un poids et une forme, nous sommes en présence d’illusions. La seule chose ultimement réelle dans ce Jeu, c’est le Créateur. Nous, en tant que joueurs participant au Jeu, nous sommes des petites étincelles du Créateur qui choisissent, elles aussi, de se connaître elles-mêmes.

Temps/espace

La première manière dont le Créateur relie l’espace et le temps crée un décalage entre espace et temps, en faveur du temps. Ce décalage, appelé ‘temps/espace’ par ceux de la Confédération, crée les plans intérieurs. D’autres termes utilisés pour désigner les plans intérieurs sont: les mondes métaphysiques, les mondes spirituels, et les divers niveaux du mental subconscient. Voilà le ‘moment’ auquel le Grand Échiquier du Jeu de la Vie apparaît par la décision, prise en libre volonté par le chercheur, de mener sa recherche de Vérité en dehors de la boîte sociétale.

Espace/temps

La seconde manière dont le Créateur relie l’espace et le temps crée un décalage entre espace et temps, en faveur de l’espace. Ce décalage, appelé ‘espace/temps’ par ceux de la Confédération, crée le monde physique de notre expérience consciente. Tout au long de notre existence nous jouons au jeu de la vie consignée à l’intérieur des paramètres de ce petit échiquier. Si nous sommes séduisants, riches, bien accompagnés, bien éduqués, avons un bon travail, ou sommes considérés d’une quelconque manière comme réussissant de que nous entreprenons, nous sommes alors des gagnants. Si nous sommes repoussants, pauvres, mal ou pas accompagnés, sans éducation, sans un bon travail, nous sommes vus comme des perdants sur le petit échiquier.

Quand au lieu de cela nous choisissons de jouer au Jeu avec un grand J, nous rendons la vie plus intéressante. Nous utilisons le petit échiquier pour récolter des matériaux qui peuvent servir au Grand Jeu. Puis nous bougeons sur le Grand Échiquier qui se trouve dans le monde intérieur de la pensée et du choix. Quand cela est fait, nous pouvons reprendre notre vie normale et exécuter des mouvements sur le petit échiquier, et ces mouvements sont imprégnés de la sagesse que nous avons gagnée en jouant au Grand Jeu.

En tant que chercheurs, nous faisons fusionner ces deux réalités: la réalité spirituelle de la vie intérieure et éternelle de notre âme consciente; et la réalité de consensus de la vie terrestre extérieure et physique, et de notre bio-ordinateur mental. Nous pouvons vivre simultanément dans ces deux mondes. C’est d’ailleurs ce que nous sommes supposés faire.

Carla L. Rueckert, Comment vivre la Loi Une, Niveau I: Le Choix
Traduction: Micheline Deschreider

pdf gratuitbroché kindle


[1] Emory J. Michael, The Alchemy of Sacred Living; Creating a Culture of Light: Prescott, AZ, Mountain Rose Publishing. [c1998], p. 163.

[2] En physique, le photon est la particule élémentaire responsable des phénomènes électromagnétiques. Il est le véhicule des radiations électromagnétiques de toutes les longueurs de fréquence y compris, par ordre décroissant d’énergie : les rayons gamma, les rayons X, la lumière ultraviolette, la lumière visible, la lumière infrarouge, les micro-ondes et les ondes radio. Le photon est très différent de nombreuses autres particules élémentaires, comme l’électron et le quark par exemple, en ce sens que sa masse au repos est nulle.

Publicités

La fin de la période d’innocence

30.0 Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Nous communiquons maintenant.

30.1 Intervieweur: Je vais exprimer ce que j’ai à dire, et puis je vous laisserai corriger si j’ai fait des erreurs. Voici ce que j’ai à dire: la Création est une seule entité ou unité. S’il existe seulement une seule entité, alors le seul concept de service est le service de soi. Si cette entité unique se subdivise, alors naît le concept de service de l’une de ses parties à une autre partie. De ce concept provient l’égalité du service de soi ou d’autrui. Il semblerait qu’à mesure que le Logos se subdivise, les parties sélectionnent chacune une orientation. Quand des entités individualisées émergent dans l’espace/temps; alors je présume qu’elles ont une polarité. Est-ce que cette idée est correcte?

Ra: Je suis Ra. Cette idée est très perspicace et correcte jusqu’à la phrase finale, dans laquelle nous notons que les polarités ne commencent à être explorées qu’au point où une entité de troisième densité prend conscience de la possibilité de choix entre le concept ou la distorsion du service de soi et celle du service d’autrui. Cela marque la fin de ce que vous pouvez appeler la « conscience sans soi » ou phase innocente de prise de conscience.

Car la Création tout entière est vivante

29.0 Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

29.1 Intervieweur: Est-ce que notre Soleil (ce système planétaire tel que nous le connaissons) est un sub-Logos ou la manifestation physique d’un sub-Logos?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

29.2 Intervieweur: Je présume alors que ce sub-Logos a créé ce système planétaire dans toutes ses densités. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Le sub-Logos de votre entité solaire a différencié certaines composantes expérientielles dans les modèles d’énergie intelligente mise en mouvement par le Logos qui a créé les conditions de base et les taux vibratoires constants à travers toute votre, ainsi que vous l’avez appelée, grande galaxie.

29.3 Intervieweur: Alors est-ce que ce sub-Logos qui est notre Soleil, est le même sub-Logos qui se manifeste juste dans différentes parties au travers de la galaxie qui est … est-ce qu’il comprend toutes les étoiles de cette galaxie?

Ra: Je suis Ra. Reformulez s’il vous plaît.

29.4 Intervieweur: Ce que je veux dire c’est qu’il y a grosso modo 250 milliards d’étoiles ou soleils comparables aux nôtres dans cette grande galaxie. Est-ce qu’elles font toutes partie du même sub-Logos?

Ra: Je suis Ra. Elles font toutes partie du même Logos. Votre système solaire, comme vous l’appelez, est une manifestation quelque peu et légèrement différente due à la présence d’un sub-Logos.

Nous apprécions votre souci, car cela permettra à notre enseignement/ apprentissage de procéder plus aisément.

29.5 Intervieweur: Maintenant, tous ces —Je dois m’assurer que je suis dans le bon là. Alors notre Soleil est un sub-Logos du Logos, c’est-à-dire du Logos de la grande galaxie. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

29.6 Intervieweur: Y a-t-il des sub-sub-Logoi dans notre système planétaire, qui sont des Logoï, eux-mêmes des ‘sub-‘ de notre Soleil?

Ra: Je suis Ra. C’est exact?

29.7 Intervieweur: Voulez-vous me dire ce qu’un de ceux … Voudriez-vous me donner un exemple d’un de ceux que je vais appeler un sub-sub-Logos?

Ra: Je suis Ra. Un exemple est votre complexe mental/corps/esprit.

29.8 Intervieweur: Alors toute entité qui existe serait un type de sub- ou sub-sub-Logos. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact jusqu’aux limites de toute observation, car la Création tout entière est vivante.

L’Amour sur le Grand Échiquier

Le Choix cover 1« Vous êtes une étincelle de la grande pensée unique originelle du Créateur infini. Disons que le Créateur, dans son infinitude, dans son impossibilité d’être décrit, est une vibration. Vous avez cette vibration originelle, qui est l’amour inconditionnel, comme base de chaque cellule de votre être. Sans cette Pensée d’Amour, rien de ce qui a été fait n’est fait. » (Q’uo)

Le mot ‘amour’ tel que nous l’utilisons normalement, n’est pas l’énergie de l’Amour ou du Logos du Grand Échiquier. Nous utilisons parfois le mot ‘amour’ pour désigner le romanesque/romantique avec ses fleurs, ses poèmes et ses sérénades. Nous comprenons tous la nature instable de l’amour romantique. Qui sait? Peut-être durera-t-il? Et peut-être pas. Ce n’est pas cet amour-là qui a créé l’univers. Ni pratiquement aucun des autres usages habituels du mot ‘amour’. Nous aimons notre voiture; notre nouveau costume; notre hobby; nos vacances. Nous aimons notre restaurant favori ; ce nouveau film, la dernière musique à la mode. Aucune de ces émotions ne permet de découvrir l’amour qui a créé tout ce qui est.

C’est seulement quand on se demande quelle sorte d’amour a poussé le Créateur à lancer, dans un grand ‘Big Bang’, toutes les parties de Lui-même, dans l’univers qu’Il a manifesté, juste dans le but d’observer l’évolution de celui-ci, que l’on est prêt à entendre le récit fait par la Confédération, celui de la manière dont le Logos a engendré l’univers qui nous entoure.

La Confédération explique que la Grande Pensée originelle, ou Logos, du Créateur est l’Amour pur et inconditionnel. Cette vibration d’amour inconditionnel crée et manifeste tous les mondes existants, selon la nature de cette Pensée.

L’Amour inconditionnel ou Logos, est un élément du Grand Échiquier, tout comme le sont sa nature unitaire et son choix fondamental par libre volonté. Nous savons que la véritable nature du Créateur, Son ‘Je suis’, c’est l’Amour inconditionnel. Nous pouvons compter sur l’amour du Créateur qui nous aime inconditionnellement et absolument. Le Créateur ne retirera pas cet amour. Il est fasciné de voir comment progresse Sa Création.

Nous qui participons au Grand Jeu de la Vie, nous avons pour vibration fondamentale ce même amour inconditionnel. L’objectif du Jeu est, en partie, de découvrir cette grande Pensée originelle ou Logos à l’intérieur de nous-mêmes. Selon les dogmes religieux, nous ne pouvons pas trouver cet amour en nous-mêmes. Cependant, le channeling reçu de la Confédération indique que, à mesure que nous apprenons à jouer au Jeu, nous découvrons des niveaux de plus en plus profonds de cet amour caché dans les plis de notre nature ordinaire.

Carla L. Rueckert, Comment vivre la Loi Une, Niveau I: Le Choix
Traduction: Micheline Deschreider

pdf gratuitbroché kindle

Le Libre Arbitre


L’impact de la prise de conscience de la véritable nature des illusions nichées dans l’expérience est perturbant et peut demander un temps d’ajustement, pendant lequel la nature du ‘soi’ a la possibilité de se transformer pour s’adapter à ce libre arbitre qui entre dans la Création à chaque niveau de développement. Le libre arbitre qui vous concerne vous, se distingue peu du libre arbitre du Logos qui est votre ‘soi’ supérieur, du Logos global qui est le mental-groupe de ce courant d’âmes, du Logos global qui est le mental planétaire, et ainsi de suite. Les connexions que chaque entité a avec d’autres aspects d’un être infini qui est le ‘soi’, sont innombrables, de sorte que le libre arbitre est, dirons-nous, cette image de la divinité qui exprime le féminin, le toujours mouvant, le fructifiant.
[1]

Le Choix cover 1Nous supposons généralement que nous avons la liberté du choix. Nous travaillons et habitons où nous le souhaitons. Nous choisissons librement nos compagnons et nos intérêts. Cependant, pour un certain nombre d’autorités allant des psychologues aux hommes de science, en passant par des figures religieuses, cette apparente liberté est une illusion.

Classiquement, les scientifiques présument que le monde de la nature opère selon des lois fixes de comportement, d’adaptation et d’évolution. Les psychologues suivent de près les scientifiques en suggérant que nos choix sont déterminés génétiquement et culturellement. Nous pensons que nous avons un libre arbitre, disent-ils, mais en réalité nous agissons selon nos instincts modifiés par l’éducation donnée par les parents et autres figures d’autorité culturelle, ainsi que par les forces de propagande et de marketing de nos sociétés et des ‘mass media’.

Continuer la lecture de Le Libre Arbitre