Le Principe de Q’uo sur le coronavirus

Concernant le coronavirus quelques questions ont été posées au Principe de Q’uo lors de la séance du 8 février 2020:

Austin : Notre ami S. de Chine, nous a écrit récemment et il avait un ami qui lui a demandé de nous transmettre une question. Et voici ce qu’il a écrit :

« Il y a maintenant une épidémie du nouveau coronavirus en Chine, et elle a causé beaucoup d’inquiétudes, de rumeurs, de séparations parmi les gens, car cette épidémie de coronavirus ressemble en partie à l’épidémie du SRAS en Chine de 2002-2003. Q’uo, sans porter atteinte au libre arbitre et en donnant votre point de vue, pourriez-vous indiquer l’origine du nouveau coronavirus ? Le coronavirus est-il d’origine humaine, comme Q’uo l’a indiqué pour le SRAS ? Et qu’il soit ou non d’origine humaine, quelle est la signification métaphysique de cette épidémie de coronavirus ? Ce type de catalyseur collectif reflète-t-il également les aspects dysfonctionnels, malsains et pathologiques de notre système social actuel, tout comme la distorsion physique individuelle reflète le catalyseur inutilisé par le complexe mental » ?

Q’uo : Je suis Q’uo, et je suis conscient de la question, mon frère. C’est un sujet que nous avons en effet déjà abordé auparavant. Car les différentes épidémies de cette nature sont des tentatives de ce que l’on peut appeler les pouvoirs cachés de contrôler la population de la planète. En effet, votre planète est très peuplée en ce moment. Et il est plus facile pour ceux qui cherchent à la contrôler de contrôler moins d’entités. Ainsi, il y a la fabrication de divers types de maladies qui ont été accomplies au cours des dernières décennies dans le but de réduire la population de la planète.

Les entités ainsi impliquées dans cette expérience du coronavirus sont des entités qui se sont offertes de manière pré-incarnationnelle au service du mental planétaire, afin qu’il puisse y avoir une résolution ou un achèvement de certains cycles de vibration, c’est-à-dire qu’il puisse y avoir la réalisation de leur capacité à servir leurs semblables en étant infectées d’une manière qui reflète le besoin de trouver un remède à ce virus particulier. C’est une manière d’être que chaque entité a entreprise afin de devenir plus apte à ouvrir son propre cœur dans l’amour et la compassion pour les autres. Car à mesure qu’ils se trouvent affligés par ce virus particulier, ils deviennent de plus en plus compatissants envers leurs semblables qui ont également ce virus dans leur être et doivent en subir les conséquences. C’est donc une façon, dirons-nous, d’utiliser une initiative négative de façon positive qui était prévue avant le début de l’incarnation.

Il existe de nombreux tourbillons de possibilités et de probabilités qui ont été et sont encore possibles dans votre illusion de troisième densité à l’heure actuelle. Car la période de la moisson est une période de grands bouleversements et de changements. Il y a une grande volatilité parmi de nombreuses nations et de nombreux individus et groupements au sein des nations qui rend nécessaire que le type d’expérience qui est maintenant ressenti soit évalué d’une manière qui n’apporte pas de crainte. Cependant, la plupart des entités sont soumises à l’aspect de la peur d’une telle épidémie de virus de cette nature. Une telle expérience offre la possibilité de voir que le Créateur se connaît lui-même dans tout ce qui se passe autour de lui et en lui.

Lorsque ce type d’attitude peut être adopté, alors les efforts négatifs pour contrôler la population d’une manière ou d’une autre peuvent être transmutés alchimiquement, individuellement, pour chaque entité ainsi capable de le faire d’une manière qui considère le jeu planétaire comme celui qui se joue sur la scène mondiale, d’une manière qui peut offrir à une entité une grande variété de réponses.

Si l’entité peut choisir la vision positive du Créateur faisant l’expérience de lui-même, alors elle attire à elle la nature fondamentale de la puissance de la vérité de l’unité, c’est-à-dire que tout est un et que, bien que l’on puisse quitter cette vie, il n’y a pas de perte. L’Un reste toujours dans chaque entité et dans chaque effort, de sorte qu’il y a toujours la connaissance que l’Un qui existe en tout est toujours là, faisant l’expérience de cet événement d’une manière qui informe de plus en plus le Créateur de la nature du Soi.

Y a-t-il une autre question, mon frère ?

Austin : Oui, S. lui-même a envoyé une suite à la question, et je pense que vous venez d’en parler. Mais j’aimerais le lire au cas où vous pourriez en dire plus. S. a écrit :

« Ra a mentionné en 34.7 que « Ce qui est appelé maladies contagieuse sont des entités de deuxième densité qui offrent une opportunité pour ce type de catalyseur. Si ce catalyseur n’est pas requis, alors ces créatures de deuxième densité, ainsi que vous les appelleriez, n’ont pas d’effet. Dans chacune de ces généralisations veuillez noter s’il vous plaît qu’il y a des anomalies, de sorte que nous ne pouvons pas parler de toutes les circonstances, mais seulement de la manière générale, dont vous expérimentez les choses. » Et S. continue : Il semble donc qu’en cas d’anomalies, même si le catalyseur est inutile, ces créatures de seconde densité peuvent encore avoir un effet. Je me demande juste si le SRAS est un cas d’anomalie, puisque le SRAS peut être considéré comme une arme biologique, selon Q’uo. Dans l’affirmative, est-il toujours possible pour les personnes infectées par un virus d’origine humaine tel que le SRAS d’annuler ses effets et de se guérir elles-mêmes ? Je pose cette question dans le seul but d’encourager l’espoir et la foi dans ces cas d’anomalies. »

Q’uo : Je suis Q’uo, et je suis au courant de votre requête, mon frère. Nous conviendrons que pour le chercheur conscient de vérité qui trouve que le chemin spirituel vers l’Unique est le seul chemin qui vaille la peine d’être parcouru, ce type de virus peut être considéré comme un simple rocher sur le chemin qui peut être évité en voyant l’Unique en tout et en aimant l’Unique en tout, quelle que soit l’action de quiconque sur l’Unique, lorsque des tentatives sont faites pour le contrôler. Si l’on peut donner de l’amour sans attente de retour, et ne pas résister au mal, alors on a un pouvoir imbrisable sur le mal. C’est le pouvoir de l’amour, le pouvoir de guérir tout ce qui est malsain, de réparer tout ce qui est brisé et de mettre en lumière tout ce qui est caché.

(Traduction: Romain Beaucamps)


Le message complet en français: https://www.llresearch.org/transcripts/issues/2020_french/2020_0208.aspx

Voici le lien à la transcription originale en anglais: https://www.llresearch.org/transcripts/issues/2020/2020_0208.aspx

Quelques informations y données se réfèrent à des questions dans la séance du 4 mai 2003: https://www.llresearch.org/transcripts/issues/2003/2003_0504.aspx

Le sommeil de la « réalité de consensus »

Vade mecum LL coverNotez que le groupe Q’uo ne définit pas les pèlerins errants et missionnés comme des extraterrestres sur Terre mais comme des entités qui s’éveillent à leur identité véritable d’êtres spirituels. Le sommeil auquel Q’uo fait allusion est simplement l’état dans lequel vit une personne au sein d’une culture, et dont le comportement correspond aux normes de la « réalité de consensus ». Dans ce sommeil il semble que le monde physique est tout ce qu’il y a de réel et que les objectifs de la personnalité matérialiste comme les ambitions en matière de carrière et de mariage, de bonheur, d’argent, de pouvoir et d’influence, ainsi que le fait d’être bien apprécié et adapté, sont des objectifs dignes d’être poursuivis. Que nous nous soyons éveillés de cette réalité de consensus d’une manière qui nous donne le sentiment d’être de nouveaux-venus sur cette planète, ou bien qui calque notre situation sur les modèles de pèlerins d’une religion, d’un mythe ou d’une philosophie, le fait est que nous nous sommes éveillés, et que nous ne parviendrons plus à retourner dans le nid douillet qui était peut-être le nôtre avant notre éveil. Nous sommes à présent embarqués dans un voyage qui durera toute notre incarnation présente. Ce voyage ne se déroule pas d’abord dans le monde physique, mais dans le monde métaphysique. Il se produit un profond glissement d’univers. Ceux de Ra l’ont décrit comme un glissement vers le temps/espace (ou coordonnées métaphysiques) à partir de l’espace/temps (ou coordonnées physiques). Peu importe notre voyage physique: c’est le voyage métaphysique qui compte, car les inconforts de ce voyage ne peuvent prendre tout leur sens, ne peuvent se prêter à un travail et faire l’objet d’amélioration que si l’on se place dans la réalité métaphysique que notre éveil place devant nous. Voici comment Q’uo décrit cela:

Lorsque le terme de «pèlerin errant» est utilisé, la signification première de ce mot définit quelqu’un qui voyage sans référence à un objectif ou à une destination précis. Ce terme contient implicitement une nuance de sentiment ou d’émotion de solitude, ou de solitude partagée, d’agitation peu importe l’environnement. Les vents soufflent froidement et avec âpreté pour ceux qui errent. Le soleil les brûle sans merci. Ils sont bien peu ceux qui utilisent ce terme dans une connotation d’état désirable pour un esprit aventureux. Tout l’instinct de troisième densité se porte vers l’enracinement, l’établissement du foyer, et la protection de celui-ci et de la famille. Le pèlerin errant est un déraciné lorsqu’on le regarde dans le contexte culturel dont vous jouissez dans votre environnement. Il est dès lors naturel que ce terme soit choisi pour décrire ceux qui sont arrivés dans la zone d’influence de la Terre et se sont incarnés pour faire un avec tous les citoyens de votre Terre[1].


[1] Q’uo, transcription du 22 mai 1994, p. 1-2

Qui sont les missionnés?

La définition la plus claire du missionné est celle qui est donnée dans la séance 12 du Contact Ra:

12.26 INTERVIEWEUR […] Qui sont les missionnés? D’où viennent-ils?

RA Je suis Ra. Imaginez, si vous voulez, les sables de vos rivages. Aussi innombrables que les grains de sable sont les sources de l’infini intelligent. Quand un complexe mémoriel sociétal est parvenu à la complète compréhension de son désir, il peut conclure que son désir est le Service d’autrui avec distorsion vers la main tendue, figurativement, à toutes les entités qui appellent à l’aide. Ces entités que vous pouvez nommer les frères et sœurs de l’affliction, se penchent vers cet appel de détresse. Ces entités proviennent de tous les lieux de la Création infinie et sont liées entre elles par le désir de servir dans cette distorsion.

12.27 INTERVIEWEUR Combien d’entre elles sont incarnées sur Terre actuellement?

RA Je suis Ra. Le nombre est approximatif dû à un fort influx de celles qui naissent actuellement à cause d’un besoin intense d’éclairer la vibration planétaire et aider ainsi à la moisson. Le nombre est proche de soixante-cinq millions.

12.28 INTERVIEWEUR Est-ce que la plupart d’entre elles viennent de la quatrième densité? Ou bien de quelle densité proviennent-elles?

RA Je suis Ra. Peu sont de quatrième densité. Le plus grand nombre de missionnés, comme vous les appelez, sont de sixième densité. Le désir de servir doit être distordu dans la perspective d’une grande pureté de mental et de ce que vous pouvez appeler témérité ou bravoure, selon le jugement de votre complexe de distorsion. Le défi/danger pour le pèlerin errant est qu’il oublie sa mission, devienne karmiquement impliqué, et donc précipité dans le maelström à partir duquel il s’était incarné pour éviter la destruction.

La Confédération des Planètes au Service du Créateur Infini est un intitulé que les entités qui contactent notre groupe de recherche utilisent depuis longtemps pour s’identifier et se décrire. Ceux de Ra disent provenir de la sixième densité de notre Création. Dans la période actuelle, la Terre est en train de passer de la troisième à la quatrième densité; ces sources de la Confédération sont donc en avance sur nous de deux ou trois cycles de croissance par rapport à notre stade actuel d’évolution. Ceux de Q’uo sont un principe composé de plusieurs groupes d’entités à l’intérieur de cette Confédération, tout comme ceux de Ra qui sont de sixième densité, ceux de Latwii qui sont de cinquième densité, et des sources de quatrième densité telles que Oxal et Hatonn. Le principe de Q’uo a été établi par les sources impliquées pour pouvoir parler avec notre groupe après le décès de Don Elkins, lorsque le contact avec ceux de Ra est devenu impraticable et dangereux pour nous. Cette source Q’uo décrit la situation que nous vivons actuellement sur la planète Terre:

Actuellement, en cette période particulière, beaucoup de ceux qui peuvent se dire des pèlerins sont, en train de s’éveiller à leur identité spirituelle. Au cours de cet éveil apparaît chez celui qui cherche une grande faim d’en savoir davantage, de trouver des moyens de servir, de se sentir confortable dans cet état de conscience qui est si complètement différent du travail et du jeu qui ne sont pas réfléchis. Les routines peuvent être exactement les mêmes, mais le point de vue est différent. Et une fois éveillé, le chercheur ne peut plus replonger dans le sommeil: il doit vivre éveillé dans l’incarnation[1]. 


519TnMo+dAL[1] Q’uo, extrait d’une transcription d’une méditation L/L Research datée du 13 avril 1997.

PDF gratuit
broché
kindle

Progression séquentielle au travers des densités

7.16 INTERVIEWEUR Pour prendre, à titre d’exemple, la cinquième densité concernant le complexe mémoriel sociétal du groupe d’Orion, quelle était leur densité avant de devenir cinquième densité?

RA Je suis Ra. La progression au travers des densités est séquentielle. Un complexe mémoriel sociétal de cinquième densité comprendrait des complexes mental/corps/esprit moissonnés dans la quatrième densité. Ensuite, le conglomérat ou complexe collectif mental/corps/esprit opère son mélange et les résultats sont dus aux possibilités infiniment variées des combinaisons de distorsions.

Le problème de désintégration du chemin négatif

7.15 INTERVIEWEUR De quelle densité est le groupe d’Orion?

RA Je suis Ra. Comme la Confédération, les densités des consciences collectives qui incluent ce groupe sont variées. Il y en a très peu de troisième densité; un nombre plus grand de quatrième densité, un nombre aussi grand de cinquième densité; et très peu de sixième densité, qui font partie de cette organisation. Leurs nombres correspondent peut-être à un dixième des nôtres en un quelconque point du continuum espace/temps car le problème de l’entropie spirituelle leur fait éprouver une constante désintégration de leurs complexes mémoriels sociétaux.

Leur puissance est la même que la nôtre. La Loi Une ne cille ni à la lumière, ni à l’obscurité, mais est disponible en tant que service d’autrui et service de soi. Cependant, le service d’autrui a pour résultat le service de soi, ce qui préserve et renforce l’harmonie des distorsions des entités qui sont à la recherche de l’infini intelligent au travers de ces disciplines.

Ceux qui recherchent l’infini intelligent par l’usage du service de soi créent le même volume de puissance mais, ainsi que nous l’avons dit, éprouvent des difficultés constantes à cause du concept de séparation qui est implicite dans les manifestations du service de soi qui impliquent le pouvoir exercé sur autrui. Cela affaiblit et, par la suite, désintègre l’énergie assemblée par de tels complexes mental/corps/esprit qui font appel au groupe d’Orion et aux complexes mémoriels sociétaux qui font partie du groupe d’Orion.

Il faut noter, soigneusement pondéré et accepté, que la Loi Une est disponible à tout complexe mémoriel sociétal ayant décidé d’unir ses efforts dans toute recherche, qu’il s’agisse de service d’autrui ou de service de soi. Les lois, qui sont les distorsions primales de la Loi Une, sont alors mises en application et l’illusion de l’espace/temps est utilisée comme un moyen de développement des résultats de choix faits librement.

C’est ainsi que toutes les entités apprennent, quoi qu’elles recherchent. Toutes apprennent les mêmes choses, certaines rapidement, d’autres lentement.

Exemples d’intentions négatives: Adolf Hitler, le groupe Orion, l’empire, l’élite et l’esclavage

7.14 INTERVIEWEUR Vous avez dit qu’Orion était à la source de certains des contacts avec des OVNIs. Pouvez-vous me dire quelque chose de ces contacts, de leur but?

RA Je suis Ra. Considérez, si vous voulez, un simple exemple d’intentions bonnes/mauvaises. Cet exemple est Adolf. Ceci est votre complexe vibratoire sonore. L’intention est vraisemblablement d’unifier en choisissant, dans un complexe mémoriel sociétal, le complexe de distorsion appelé élite, puis de soumettre à l’esclavage, par divers effets, ceux qui sont vus par cette distorsion comme non-élite. Il y a ensuite le concept de prendre le complexe mémoriel sociétal ainsi purgé et de l’ajouter à une distorsion pensée par le groupe dit d’Orion, comme un empire.

Le problème devant lequel ils se trouvent est qu’ils ont à faire face à une vaste quantité d’énergie aléatoire libérée par le concept de séparation. Cela les rend vulnérables puisque les distorsions parmi leurs propres membres ne sont pas harmonisées.

Ovnis: de la publicité pour la possibilité infinie

7.12 INTERVIEWEUR Je suis intéressé par l’application de la Loi Une parce qu’elle concerne le libre arbitre par rapport à ce que j’appellerais la publicité faite aux contacts d’OVNI avec la planète Terre. Le Conseil paraît avoir accepté de lever la quarantaine de nombreuses fois ces dernières trente années. Cela me semble être un genre de publicité pour ce que nous sommes en train de faire en ce moment, afin que davantage de gens puissent êtres éveillés. Ai-je raison?

RA Je suis Ra. Il va falloir procéder à un sérieux démêlage dans la conceptualisation de votre complexe mental pour reformuler votre demande afin de recevoir une réponse appropriée. S’il vous plaît, soyez patients avec nous.

Le Conseil de Saturne n’a pas autorisé à lever la quarantaine dans le continuum de temps/espace que vous avez mentionné. Il y a un certain nombre d’atterrissages qui ont lieu. Certains de ces atterrissages sont le fait de certaines de vos populations. Certains sont le fait d’entités connues de vous comme le Groupe d’Orion.

Deuxièmement, une permission est octroyée, non pas de lever la quarantaine en vivant parmi vous, mais d’apparaître en la capacité de formes pensées à ceux qui ont des yeux pour voir.

Troisièmement, vous avez raison de supposer que la permission a été octroyée — au temps/espace auquel votre premier engin nucléaire a été mis au point et utilisé— aux membres de la Confédération, de s’occuper de vos peuples de manière à susciter un mystère. C’est cela que vous voulez dire en parlant de publicité, et c’est exact.

Le mystère et la caractéristique d’inconnue des occurrences que nous avons l’autorisation d’offrir ont l’intention espérée de rendre vos peuples conscients de la possibilité infinie. Quand vos peuples comprendront l’infini, alors, et seulement alors, le passage pourra être ouvert à la Loi Une.

Jouer du Jeu de la Vie

Dernière partie du chapitre 1 et de Les Catalyseurs sur le Grand Échiquier

De l’énergie a été créée. Les choix que nous faisons à propos de ce que le groupe Ra appelle ‘les dépenses d’énergie’ sont absolument capitaux quand nous jouons du Jeu de la Vie. Nous n’avons qu’un nombre limité de secondes à vivre. Il ne reste à notre cœur qu’un certain nombre de battements à exécuter avant que ne change notre environnement et que nous abandonnions notre corps physique. Et dans le temps de ces battements de cœur il nous reste un nombre limité d’opportunités à vivre, ressentir, penser, et pour choisir comment réagir. Chaque petit élément d’un catalyseur qui nous arrive est un don précieux. Ici et maintenant l’environnement est tout à fait suffisant pour jouer au Jeu de la Vie.

Encore un point à propos de la recherche du véritable soi: la nature de la Création étant unitaire, et l’essence du Créateur étant l’Amour inconditionnel, il est logique d’en inférer que le ‘soi’ véritable est constitué de l’essence de l’Amour inconditionnel. Et la Confédération nous donne spécifiquement cette assurance en nous encourageant à réaliser que nous sommes des étincelles jaillies du Créateur, et qui possèdent Sa nature. Nous sommes Son Amour rendu visible. Et il en est ainsi pour tout le reste de la Création.

Mais comment découvrir cela d’une manière authentique? Voilà la question, voilà le défi ! Le Jeu de la Vie est un jeu qui dure. Il est difficile de suivre la partie jusqu’au bout; c’est un défi comparable aux sports extrêmes: marathon, ou Jeux Olympiques. Cependant, pour tous il y a moyen d’y jouer et même d’y jouer bien.

Les principes en sont simples. Une fois ces principes compris, il s’agit d’appliquer la discipline intérieure du Joueur véritable pour devenir un athlète métaphysique.

Cela paraît bien dur. Le défi est grand, c’est indéniable. C’est un travail de toute la vie. Mais sa récompense —le passage à une nouvelle vie et des aventures dépassant l’imagination— en vaut la peine.


précédantLe Choix cover 1

version en PDF gratuite
broché  • kindle

Le Conseil de Saturne et les Gardiens

7.9 INTERVIEWEUR J’ai une question à propos de ce Conseil. Qui en sont les membres, et comment le Conseil fonctionne-t-il?

RA Je suis Ra. Les membres du Conseil sont des représentants de la Confédération et des niveaux vibratoires de vos plans intérieurs qui ont la responsabilité de votre troisième densité. Les noms ne sont pas importants parce qu’il n’y a pas de noms. Vos complexes mental/corps/esprit demandent des noms c’est pourquoi sont utilisés les complexes vibratoires sonores qui résonnent avec les distorsions vibratoires de chaque entité. Cependant, le concept du nom ne fait pas partie du Conseil. Si des noms sont demandés, nous nous y essaierons. Cependant, tous n’ont pas choisi des noms.

En nombre, le Conseil qui siège en session constante, bien que variable en nombre de ses membres par le moyen de l’équilibre, ce qui a lieu irrégulièrement, comme vous le diriez, est de neuf. Cela, c’est le Conseil siégeant. Pour épauler ce Conseil, il y a vingt-quatre entités qui offrent leurs services à la demande. Ces entités montent fidèlement la garde et ont été nommées les Gardiens.

Le Conseil fonctionne au moyen de ce que vous appelleriez le contact télépathique avec l’unicité ou unité des Neuf, les distorsions se mélangeant harmonieusement de sorte que la Loi Une gouverne avec facilité. Quand un besoin de pensée est présent, le Conseil retient le complexe de distorsion de cette nécessité, l’équilibrant comme décrit, puis recommande ce qu’il considère comme une action appropriée. Cela comprend: un: le devoir d’admettre des complexes mémoriels sociétaux dans la Confédération; deux: offrir une assistance à ceux qui ne savent pas comment aider le complexe mémoriel sociétal qui demande de l’aide, d’une manière qui s’accorde tant avec l’appel qu’avec la Loi Une, et le nombre de ceux qui font appel (c’est-à-dire parfois la résistance à l’appel); trois: la détermination des questions internes au Conseil.

Voilà les devoirs les plus importants du Conseil. Il peut, dans le doute, entrer en contact avec les vingt-quatre, qui offrent alors leur consensus/jugement/pensée au Conseil. Le Conseil peut ensuite reconsidérer toute question.

Ainsi nous inviterions des amis de l’espace

7.8 INTERVIEWEUR A quel point cet appel serait-il fort assez pour que vous veniez ouvertement parmi les gens de la Terre? Combien d’entités sur Terre devraient-elles faire appel à la Confédération?

RA Je suis Ra. Nous ne calculons pas la possibilité de venir parmi vos peuples par le nombre des appels, mais par un consensus parmi un complexe mémoriel sociétal qui a pris conscience de l’infinie conscience de toutes choses. Ceci n’a été possible parmi vos peuples que dans des cas isolés.

Dans le cas où un complexe mémoriel sociétal au service du Créateur voit cette situation et a une idée d’aide appropriée, qui ne peut être apportée que parmi vos peuples, le complexe mémoriel sociétal désirant ce projet le dépose auprès du Conseil de Saturne. S’il est approuvé, la quarantaine est levée.