Le Créateur fait le travail

Die Brücke

Posons-nous la question: «qui accomplissait les soi-disant miracles qui apparaissaient au sein de l’expérience du Maître connu sous le nom de Jésus?».

Souvenons-nous qu’il n’a jamais endossé de miracles mais qu’il en a donné le plein crédit au Créateur qui était en lui et faisait le travail.

C’est un formidable secret!

C’est un simple changement de point de vue mais c’est un point central dans notre compréhension de ce qui nous concerne.

Nous vivons nos vies comme les autres vivent la leur. Regardons cependant au-delà des apparences et nous verrons comment le Créateur vit notre vie.

Si nous laissons l’étincelle du Créateur à l’intérieur de nous simplement s’exprimer, toutes les choses viendrons naturellement à nous.

dans Jésus, Le Maître Enseignant

View original post

Publicités

L’illusion sur le Grand Échiquier

Carla_Rueckert_4
À la mémoire de Carla Lisbeth Rueckert (16 juillet 1943 – 1er avril 2015)

Quand le Créateur infini a souhaité se connaître Lui-même, un battement de Son grand cœur a fait naître la création suivante avec toutes ses densités et sous-densités, et tous les modèles de ces densités et Créations. Le temps et l’espace ont été suscités et ce qui auparavant était immesurable et inconnaissable est devenu une série d’illusions qui, paradoxalement, étaient connaissables à un certain degré, et ces ombres de connaissance ont été très désirées par le Créateur. Et chacune de ces étincelles et de ces ombres est devenue un agent du Créateur infini unique, une pensée en et par elle-même, une pensée entourée par et centrée sur la Grande Pensée Originelle qui est l’Amour. C’est ainsi que chacun de vous est un Logos, qui s’est abaissé et abaissé jusqu’à ce que vous puissiez faire l’expérience de l’illusion que vous êtes en train de vivre. Et chacun de vous est passé par de nombreuses expériences et de nombreuses densités jusqu’à ce moment particulier, en cet endroit particulier, chacune d’elles délicatement équilibrée dans le moment présent. (Q’uo, 29 mars 2001)

Ma première illusion s’est envolée quand j’avais cinq ans: j’avais perdu une dent. Mon père, la Fée des Dents, est entré tout doucement dans ma chambre pour déposer sa petite pièce et prendre ma dent sur ma table de nuit. Mais j’étais éveillée. De cette information j’ai conclu que la Fée des Dents, tout comme le Père Noël et les Cloches de Pâques, n’étaient pas des êtres littéralement physiques.

J’ai remarqué, cependant, que j’avais reçu une récompense en échange de la douleur de la perte de ma dent; que je recevais un panier tapissé de paille verte contenant des œufs colorés et autres friandises à Pâques; qu’à Noël je recevais des présents et qu’il y avait alors dans l’air et dans les nouvelles plus de douceur et de bonheur. Cette affaire d’illusions, ai-je conclu, n’était pas toute noire ou toute blanche. Les illusions pouvaient ne pas être littéralement réelles mais elles avaient cependant des effets mesurables dans ma vie et dans ma tirelire.

A un tout autre niveau, la solidité des doigts au moyen desquels je dactylographie ces mots est une illusion, tout comme l’est celle de l’ordinateur sur l’écran duquel je vois ce que je tape, la chaise sur laquelle je suis assise, le sol sur lequel se trouve la chaise, le terrain sur lequel se trouve la maison et son sol, la planète elle-même, et absolument tout ce que je vois avec mes yeux physiques. Comme les cloches de Pâques, tout ce à quoi nous pensons n’est pas réellement, littéralement concret. Mais il y a des effets mesurables. Je peux bouger dans mon champ énergétique individuel, c’est-à-dire dans mon corps. Mon monde a de la cohérence. Le clavier fonctionne. L’ordinateur fonctionne. Ma chaise et ma maison restent là moment après moment, jour après jour. Tout est aussi concret que possible. C’est de la réalité de consensus, généralement acceptée comme un fait.

Continuer la lecture de L’illusion sur le Grand Échiquier

De pures emotions

Chaque sentiment que vous ressentez peut être purifié jusqu’à sa dissolution ou sa forme finale.

Maître Jésus avait la formidable capacité de faire l’expérience des émotions dans une forme purifiée dont sa conscience éveillée devenait informée.

Nous pouvons nous aussi faire cela mes amis, et soyez invités d’essayer de suivre les enseignements de celui connu sous le nom de Jésus.

Cet homme maintenait un contact intérieur avec le Père infini et il faisait l’expérience de chaque moment pour vivre ce moment-là.

C’est pourquoi il était capable d’assimiler et d’utiliser l’expérience qui avait sa raison de survenir.

Il nous a laissé un exemple à suivre.

dans Jésus, Le Maître Enseignant

Bienvenue à votre mission sur Terre

519TnMo+dAL« Suis-je une missionnée? Oui, je dis oui dans le sens où je viens vraiment d’ailleurs, où je ne tire pas mon origine de cette planète. Au cours de séances d’hypnose régressive j’ai revécu des épisodes de vie sur une autre planète, et j’ai même pu voir un groupe d’entre nous venir sur Terre en tant que missionnés. Le compte rendu de cette régression a été publié en 1976, au chapitre VIII de Secrets Of The UFO[1]. Des années plus tard, pendant les contacts que notre groupe a eus avec ceux de Ra, nous leur avons demandé de confirmer si Don Elkins, Jim McCarty et moi-même étions bien des missionnés, et ils l’ont fait en disant:

En scannant chacun des complexes mental/ corps/esprit ici présents, nous trouvons déjà la complète certitude de cette occurrence et dès lors nous ne voyons pas de mal à récapituler cette occurrence. Chacun de ceux présents ici est un missionné poursuivant une mission, si vous voulez[2].

Cette information m’a-t-elle convaincue que j’étais une extraterrestre venue ici pour servir en tant que missionnée? Non. C’est-à-dire, pas seulement. Une série de choses s’étaient accumulées avant que j’arrive à la ferme opinion qu’à un certain niveau, cette information me concernant était correcte. Un des ensembles de données était l’amour et ma participation constante au cercle de méditation qui avait commencé à retransmettre des messages supposés de provenance extraterrestre, et reçus en channeling à Louisville en 1962. Ma réaction à ces messages extraterrestres a toujours été très positive: ils éveillent en moi un écho. Un autre ensemble d’informations émanait de deux hommes: Don Elkins et Jim McCarty qui dès la première rencontre, m’ont fascinée et attirée. J’ai toujours eu le sentiment que me focaliser sur, et suivre mes relations, faisait partie de ma voie personnelle. Dès le départ il y a eu une impression de confort, une mystérieuse impression de parenté et de proximité. Tous deux s’intéressaient de très près à la recherche spirituelle et aux OVNI, et au cours de mon travail avec eux la collaboration a longtemps tourné autour de messages extraterrestres à propos du pèlerin ou missionné. Les informations transmises par ceux de Ra m’ont seulement apporté une confirmation; pas une conviction. J’étais déjà convaincue. Alors en tant que missionnée, à tous les pèlerins et «walk-ins»[3] qui se perçoivent comme venant d’ailleurs, bienvenue chez vous! C’est-à-dire que je vous souhaite la bienvenue dans l’atmosphère familière où vous savez ce que vous êtes et où vous avez conscience d’être en nombreuse compagnie. Je vous souhaite la bienvenue à votre mission sur Terre. »

Carla L. Rueckert,
Vade mecum du pèlerin errant: Un manuel à
l’intention des extraterrestres et autres outsiders spirituels


[1] Elkins, Donald T., en collaboration avec Carla L. Rueckert, Secrets Of The UFO, Louisville, KY, L/L Research, [1977]

[2] McCarty, Jim et Carla L. Rueckert, The Law Of One, Book V: The Personal Material (La loi Une, livre V: apport personnel), Atglen, PA, Schiffer Publications, [c1998], p. 27

[3] Walk-ins: «Un Walk-ln est un être qui entre à l’intérieur d’un autre corps, d’un corps qui ne lui appartient pas, après un pacte d’alliance passé entre l’âme de ce corps et celle qui s’y incarne. Les walk-ins sont des âmes qui souhaitent revêtir la forme humaine sans avoir à passer par la naissance, la fréquentation de l’école primaire et autres nécessités de la petite enfance […] ». (forum WingMaker 30.9.2008) (NdT)

2 Transformation de la pensée

La méditation est de première importance.

La méditation permet de connaître complètement la véritable Création. Ces concepts sont très simples mais ne peuvent pas être communiqués seulement avec des mots.

Si nous prenons conscience de ces concepts dans leur totalité, notre pensée se transformera dans le sens que nous souhaitons. Si nous ne souhaitions pas la transformation, nous ne la chercherions pas.

Cette transformation est nécessaire si nous voulons servir parfaitement le Créateur et d’ailleurs, sur notre planète, elle nous a déjà été démontrée par le passé.

savior-1971118_1280

Le dernier grand maître avec qui nous sommes familier et que nous connaissons sous le nom de Jésus a ainsi démontré cette transformation de la pensée.

Cet homme vivait et agissait assez simplement. Cependant ses pensées étaient uniques, cela était reconnu par ceux autour de lui et par les nombreuses personnes qui étaient au courant.

La recherche spirituelle comporte cette transformation des pensées qui nous a été démontrée si clairement par le prophète. Nous pouvons obtenir cette transformation en méditant. C’est l’accès à la connaissance. Prenons donc le temps de méditer!

Passons du temps à devenir conscient de ce qui est déjà en notre possession, la totale connaissance de l’amour et une compréhension de notre Créateur. C’est tout ce qui nous est nécessaire afin de servir dans notre capacité la plus complète.


dans Jésus, Le Maître Enseignant
image: start441@pixabay

2 Tout ce que tu peux donner

Die Brücke

31wzxywKaaL

Le véritable progrès a lieu au-delà de la dimension du temps et de la dimension d’espace.

Ce que tu fais pour une personne tu fais pour tous.

Ta méditation est la totalité de ce que tu peux donner.

Poursuis ta recherche et tiens-toi fermement ancré dans la Création du Père, car il y reste encore beaucoup à accomplir.


dans Méditation, Série Initiation
Jochen Blumenthal & Micheline Deschreider

ISBN 978-3-945871-72-0
ASIN B00TS822Z6

View original post