Du grain à moudre

Le Choix cover 1Continuation de Les Catalyseurs sur le Grand Échiquier

Je me souviens qu’étant enfant, alors que je me trouvais en camp d’été, j’ai voulu écrire l’adresse de l’expéditeur au dos d’une lettre adressée à mes parents. J’ai inscrit mon nom, le nom de la route, celui de la ville, celui de l’État, puis États-Unis, et j’ai ajouté “Terre” et encore “L’Univers”. Et cependant, l’adresse m’a encore paru incomplète.

Dans la même veine, j’étais enfant quand ma mère, qui ne ratait aucune occasion de m’instruire, m’a demandé d’écrire une petite dissertation sur le sujet: “qui suis-je?”. J’ai écrit que j’étais une personne nommée Carla, née à Lake Forest, dans État d’Illinois, le 16 juillet 1943 à 6h42 du matin; que j’étais la fille de Jean et Ted Rueckert; que j’étais de sexe féminin, américaine, et une enfant du Créateur. Ici non plus la définition ne m’a pas paru complète. Nulle part je ne suis parvenue à retrouver la glorieuse certitude de la figure du Créateur de l’Ancien Testament, dans la Bible, avec son : “Je suis ce que Je suis”; ou, plus succinctement: “Je suis”.

Tous, nous tentons de nous définir par rapport à nous-mêmes, à mesure que nous allons dans la vie. Notre culture, centrée sur des choses extérieures, tend à nous définir par ce que nous faisons. Lors d’une réception, personne ne nous demande qui nous sommes. On nous demande ce que nous faisons pour gagner notre vie ou quels sont nos intérêts. Ces conversations restent plutôt creuses, parce que nous ne sommes pas ce que nous faisons! Notre carrière, notre travail, ne nous définissent en rien. Ni notre état civil, ni nos préférences sexuelles, rien de ce qui nous concerne de l’extérieur.

Continuer la lecture de Du grain à moudre

Publicités

1 Le service est vraiment naturel

Le service est très naturel et c’est la raison pour laquelle nous sommes sur Terre maintenant. C’est la voie du Créateur. C’est le plan de la Création. Tout, au sein de la Création revêt de l’accomplissement d’un service. La végétation qui est abondante sur notre planète réalise un service, mais nous ignorons ce fait. Les animaux de notre planète rendent un service, mais cela est également largement ignoré. Les fleurs, l’air que nous respirons, l’eau, tout accomplit un service, mais cela est ignoré. Si cette réalité était pleinement prise en considération, il deviendrait évident que tout, au sein la Création, existe pour accomplir un service.

Cela réuni tous les enfants du Créateur. Chacun d’entre nous est ici pour accomplir un service. Ceci est le plan de la Création infinie. C’est ainsi que cela fonctionne. Il suffit de le comprendre, et alors tout devient possible. Malheureusement, ce principe n’est pas compris sur notre planète. Vraiment peu de ceux qui vivent sur la planète comprennent la simplicité et la totalité de ce plan, cependant c’est le fonctionnement de la Création. Il est seulement nécessaire que tu le comprennes et œuvres au meilleur de ta capacité.

Accomplis ces services pour tes semblables, et ainsi toi aussi, tu seras sur le chemin qu’a planifié notre Créateur à tous.

Afin de servir tes semblables, il est nécessaire de servir en parfait accord avec leurs désirs et leurs besoins. Personne ne peut les déterminer pour quelqu’un d’autre. Par conséquent, si ces désirs et ces besoins résident en dehors des limites de ta capacité ou de ton désir de servir, il vaut mieux rester à l’écart.

Nos semblables s’exclament à bien des égards pour beaucoup de choses. Ils sont en recherche, mais pour la plupart ils ne savent pas ce qu’ils cherchent… Bientôt, ils chercheront ton service!

dans Le Service d’Amour (Traduction par Nicolas Turban)

Les Catalyseurs sur le Grand Échiquier

Il est très difficile de percevoir que le service principal et central au Créateur infini unique est celui d’être. Et cependant, c’est ce que vous êtes venus faire sur Terre. Vous êtes venus ici pour être vous-mêmes, pour respirer l’air, pour participer à l’illusion de la planète Terre, pour passer par tous les détails du vécu de catalyseurs, pour réagir à ces catalyseurs et passer par les périodes de joie et de souffrance que ces catalyseurs vous offrent.

Et toujours, votre responsabilité principale c’est d’être vous-mêmes; de ressentir vraiment; de vous examiner vous-mêmes aussi complètement que possible et de vous connaître vous-mêmes jusqu’aux limites de vos possibilités. Vous souhaitez vous connaître vous-mêmes non pas pour vous juger, vous condamner ou vous congratuler, mais simplement pour prendre conscience de qui vous êtes.

Le groupe Q’uo group reçu en channeling par L/L Research – transcription du 17 mai 2005

Dans ce premier chapitre, nous avons commencé à élaborer une idée de ce à quoi ressemble l’univers qui nous entoure. Aux yeux de ceux de la Confédération nous vivons dans un univers unitaire, interactif, où tout est vivant et tout est un. Nous avons découvert que la Création telle que nous la connaissons est issue du désir du Créateur de se connaître Lui-même, et que le principe créateur ou essence du Créateur est la Pensée ou Logos d’Amour inconditionnel.

Nous avons vu que le Logos utilise la lumière primale —c’est-à-dire le photon—pour construire la Création, et qu’il y a création d’énergie et non de matière; une Création faite de lumière dans son engendrement naturel des éléments[1] et de toutes les combinaisons d’éléments dans toutes les choses créées. Et nous avons vu que toutes ces choses créées forment une Création physique qui est illusoire. Les choses dont nous pensons qu’elles sont solides ne le sont pas quand nous investiguons suffisamment en profondeur.

Il ne s’agit pas ici du petit échiquier de notre réalité de consensus. Le Grand Échiquier présente une image bien différente de notre monde. Sur ce Grand Échiquier métaphysique, les Joueurs ne sont pas prisonniers des illusions de la réalité de consensus. Sachant que les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent être, nous n’obligeons plus nos yeux et nos oreilles à croire tout ce que nous voyons et entendons.

Cela inclut ce que nous voyons et entendons à notre propre propos. Qui sommes-nous? Nos parents nous l’ont dit. Nos professeurs nous l’ont dit. Tous les personnages importants qui ont peuplé notre monde d’enfant nous l’ont dit. Et nos meilleurs amis, partenaires et autres nous ont définis en tant qu’adulte. Et nous ne pouvons rien croire de tout cela, du moins pas dans la mesure où nous laissons ces opinions définir ce que nous sommes. (suite)

 dans Comment vivre la Loi Une, Niveau I: Le Choix


[1] Pour un exposé détaillé de la manière dont les éléments sont élaborés, selon la Théorie du Système de Réciprocité, dont le groupe Ra a affirmé qu’elle est ce qui approche de plus près l’exactitude dans le cadre de la physique existant en 1981, voir see New Light on Space and Time et autres ouvrages de Dewey E. Larson.

3 De la méditation au service

L’importance de la méditation régulière ne peut être trop soulignée. Grâce à cette technique tu trouveras des réponses à toutes tes questions.

Ce peut être difficile à comprendre mais c’est ainsi. Toutes tes questions se réduisent à un concept très simple dont tu peux prendre conscience en méditation.

Dès que tu y seras parvenu tu seras capable de servir comme d’autres ont servi ou servent maintenant sur la planète. Suis leur exemple et passe du temps en méditation.

Efforce-toi de donner ta main à ton semblable et conduis-le vers la Lumière qu’il cherche.


dans Méditation (Série Initiation Vol. II)
broché  kindle

Le Créateur fait le travail

Die Brücke

Posons-nous la question: «qui accomplissait les soi-disant miracles qui apparaissaient au sein de l’expérience du Maître connu sous le nom de Jésus?».

Souvenons-nous qu’il n’a jamais endossé de miracles mais qu’il en a donné le plein crédit au Créateur qui était en lui et faisait le travail.

C’est un formidable secret!

C’est un simple changement de point de vue mais c’est un point central dans notre compréhension de ce qui nous concerne.

Nous vivons nos vies comme les autres vivent la leur. Regardons cependant au-delà des apparences et nous verrons comment le Créateur vit notre vie.

Si nous laissons l’étincelle du Créateur à l’intérieur de nous simplement s’exprimer, toutes les choses viendrons naturellement à nous.

dans Jésus, Le Maître Enseignant

Voir l’article original

L’illusion sur le Grand Échiquier

Carla_Rueckert_4
À la mémoire de Carla Lisbeth Rueckert (16 juillet 1943 – 1er avril 2015)

Quand le Créateur infini a souhaité se connaître Lui-même, un battement de Son grand cœur a fait naître la création suivante avec toutes ses densités et sous-densités, et tous les modèles de ces densités et Créations. Le temps et l’espace ont été suscités et ce qui auparavant était immesurable et inconnaissable est devenu une série d’illusions qui, paradoxalement, étaient connaissables à un certain degré, et ces ombres de connaissance ont été très désirées par le Créateur. Et chacune de ces étincelles et de ces ombres est devenue un agent du Créateur infini unique, une pensée en et par elle-même, une pensée entourée par et centrée sur la Grande Pensée Originelle qui est l’Amour. C’est ainsi que chacun de vous est un Logos, qui s’est abaissé et abaissé jusqu’à ce que vous puissiez faire l’expérience de l’illusion que vous êtes en train de vivre. Et chacun de vous est passé par de nombreuses expériences et de nombreuses densités jusqu’à ce moment particulier, en cet endroit particulier, chacune d’elles délicatement équilibrée dans le moment présent. (Q’uo, 29 mars 2001)

Ma première illusion s’est envolée quand j’avais cinq ans: j’avais perdu une dent. Mon père, la Fée des Dents, est entré tout doucement dans ma chambre pour déposer sa petite pièce et prendre ma dent sur ma table de nuit. Mais j’étais éveillée. De cette information j’ai conclu que la Fée des Dents, tout comme le Père Noël et les Cloches de Pâques, n’étaient pas des êtres littéralement physiques.

J’ai remarqué, cependant, que j’avais reçu une récompense en échange de la douleur de la perte de ma dent; que je recevais un panier tapissé de paille verte contenant des œufs colorés et autres friandises à Pâques; qu’à Noël je recevais des présents et qu’il y avait alors dans l’air et dans les nouvelles plus de douceur et de bonheur. Cette affaire d’illusions, ai-je conclu, n’était pas toute noire ou toute blanche. Les illusions pouvaient ne pas être littéralement réelles mais elles avaient cependant des effets mesurables dans ma vie et dans ma tirelire.

A un tout autre niveau, la solidité des doigts au moyen desquels je dactylographie ces mots est une illusion, tout comme l’est celle de l’ordinateur sur l’écran duquel je vois ce que je tape, la chaise sur laquelle je suis assise, le sol sur lequel se trouve la chaise, le terrain sur lequel se trouve la maison et son sol, la planète elle-même, et absolument tout ce que je vois avec mes yeux physiques. Comme les cloches de Pâques, tout ce à quoi nous pensons n’est pas réellement, littéralement concret. Mais il y a des effets mesurables. Je peux bouger dans mon champ énergétique individuel, c’est-à-dire dans mon corps. Mon monde a de la cohérence. Le clavier fonctionne. L’ordinateur fonctionne. Ma chaise et ma maison restent là moment après moment, jour après jour. Tout est aussi concret que possible. C’est de la réalité de consensus, généralement acceptée comme un fait.

Continuer la lecture de L’illusion sur le Grand Échiquier

De pures emotions

Chaque sentiment que vous ressentez peut être purifié jusqu’à sa dissolution ou sa forme finale.

Maître Jésus avait la formidable capacité de faire l’expérience des émotions dans une forme purifiée dont sa conscience éveillée devenait informée.

Nous pouvons nous aussi faire cela mes amis, et soyez invités d’essayer de suivre les enseignements de celui connu sous le nom de Jésus.

Cet homme maintenait un contact intérieur avec le Père infini et il faisait l’expérience de chaque moment pour vivre ce moment-là.

C’est pourquoi il était capable d’assimiler et d’utiliser l’expérience qui avait sa raison de survenir.

Il nous a laissé un exemple à suivre.

dans Jésus, Le Maître Enseignant