Le mental contient tout

5.2 INTERVIEWEUR Nous avons décidé d’accepter, si offre il y a, l’honneur/devoir d’apprendre/enseigner le procédé de guérison. Je voudrais savoir quelle est la première étape que nous devrions accomplir pour devenir des guérisseurs efficaces.

RA Je suis Ra. Nous allons commencer par le premier des trois enseignements/apprentissages.

Nous commençons par l’apprentissage/enseignement nécessaire au contact avec l’infini intelligent. Le prérequis du travail mental est la capacité à garder le silence du soi de manière durable quand cela est requis par le soi. Le mental doit être ouvert comme une porte. La clé en est le silence.

Derrière la porte se trouve une construction hiérarchisée que vous pourriez comparer à de la géographie et dans certains cas à de la géométrie, car cette hiérarchie est très régulière, entretenant des relations internes.

Pour commencer à maîtriser le concept des disciplines mentales il est nécessaire d’examiner le soi. La polarité de votre dimension doit être intériorisée. Là où vous trouvez la patience à l’intérieur de votre mental vous devez consciemment trouver l’impatience qui lui correspond et vice versa. Chaque pensée qu’a un être a une antithèse. Les disciplines du mental impliquent tout d’abord l’identification des choses que vous approuvez, en même temps que de celles que vous désapprouvez dans votre for intérieur, et ensuite l’équilibrage de chacune des charges positives et négatives avec son égale. Le mental contient tout. C’est pourquoi, vous devez découvrir cette complétude à l’intérieur de vous.

La deuxième discipline mentale est l’acceptation de la complétude à l’intérieur de votre conscience. Il ne revient pas à un être de polarité dans la conscience physique de désigner et choisir parmi les attributs, construisant ainsi des rôles qui provoquent des blocages et des confusions dans le complexe mental déjà déformé. Chaque acceptation gomme une partie des distorsions qu’engendre la faculté que vous appelez jugement.

La troisième discipline du mental est une répétition de la première, mais avec le regard tourné vers l’extérieur, vers le prochain rencontré. Dans chaque entité existe la complétude. C’est pourquoi la capacité de comprendre chaque équilibre est nécessaire. Quand vous visualisez la patience il est de votre responsabilité de refléter dans votre compréhension mentale, la patience/impatience. Lorsque vous visualisez l’impatience, il est nécessaire que votre configuration mentale de compréhension soit l’impatience/patience. Nous utilisons ceci comme un simple exemple. La plupart des configurations du mental ont de nombreuses facettes, et la compréhension soit des polarités du soi, soit de ce que vous appelleriez les polarités d’autrui, peut et doit être vue comme étant un travail subtil.

L’étape suivante est l’acceptation des polarités d’autrui, qui est le miroir de la deuxième étape. Voilà les quatre premières étapes de l’apprentissage des disciplines mentales. La cinquième étape implique l’observation des relations et rapports géographiques et géométriques du mental, du mental du prochain, du mental de masse, et du mental infini.

Le deuxième domaine d’apprentissage/enseignement est l’étude/compréhension des complexes corporels. Il est nécessaire de connaître très bien votre corps. Ceci est une question d’utilisation du mental, pour examiner comment les sentiments, les penchants que vous appelleriez les émotions, affectent diverses parties du complexe corps. Il sera nécessaire de comprendre la polarité corporelle et de l’accepter, répétant sur une manifestation chimique/physique, le travail que vous avez accompli sur le mental contemplant la conscience.

Le corps est une créature de la création du mental. Il a ses prédispositions. La prédisposition biologique doit d’abord être comprise complètement et ensuite il faut permettre à la prédisposition opposée de trouver sa pleine expression dans la compréhension. Une fois encore, le processus d’acceptation du corps en tant qu’individu bien équilibré autant que polarisé peut alors être accompli.

Il y a ensuite la tâche d’étendre cette compréhension aux corps des autres ‘soi’ que vous rencontrerez. Le plus simple exemple de ceci est la compréhension que chaque mâle biologique est femelle; chaque femelle biologique est mâle. Ceci est un exemple simple. Cependant, dans quasiment tous les cas dans lesquels vous tenterez la compréhension du corps du soi ou d’autrui, vous verrez une nouvelle fois que le discernement le plus subtil est nécessaire afin de saisir pleinement les complexes de polarité impliqués.

A présent nous voudrions suggérer de clore la description jusqu’à la prochaine séance de travail afin que nous puissions consacrer du temps au troisième domaine, conformément à son importance.

Nous pouvons répondre à une demande si elle est courte, avant de quitter cet instrument.

Publicités

Approche de la Loi Une

4.20 INTERVIEWEUR Mon objectif est essentiellement d’en découvrir davantage sur la Loi Une, et il serait très utile de découvrir les techniques de guérison. Je suis conscient de votre problème par rapport au libre arbitre. Pouvez-vous me citer la Loi Une et les lois de la guérison?

RA Je suis Ra. La Loi Une, bien que dépassant la limitation du nom, comme vous appelez les complexes vibratoires sonores, peut être approchée en disant que toutes les choses sont une, qu’il n’y a pas de polarité, pas de correct ou d’erroné, pas de dissonance, mais seulement une identité. Tout est un, et ce un est amour/lumière, lumière/amour, le Créateur infini.

Une des distorsions primales de la Loi Une est celle de la guérison. La guérison se produit quand un complexe mental/corps/esprit réalise au plus profond de lui-même la Loi Une; c’est-à-dire qu’il n’y a pas de disharmonie, pas d’imperfection; tout est complet et entier et parfait. Dès lors, l’infini intelligent à l’intérieur du complexe mental/corps/esprit, reforme l’illusion du corps, du mental ou de l’esprit en une forme en conformité avec la Loi Une. Le guérisseur agit comme un dynamiseur ou catalyseur dans ce processus entièrement individuel.

Un point qui peut être intéressant est qu’un guérisseur qui demande à apprendre doit prendre la distorsion comprise comme responsabilité pour cette demande/ce don reçu. Ceci est un honneur/devoir qui doit être soigneusement considéré dans le libre arbitre avant d’en faire la demande.

Le contexte historique de Ra

2.2  INTERVIEWEUR Pourriez-vous nous dire quelque chose de votre contexte historique et vos contacts avec des races antérieures sur cette planète? Alors nous aurions un point de départ.

RA Je suis Ra. Nous sommes conscients que votre mental/corps est en train de calculer la méthode appropriée pour accomplir la tâche de créer un instrument d’enseignement/apprentissage. Nous sommes conscients que vous trouvez notre état d’incarnation, comme vous le nommeriez, intéressant. Nous avons attendu une deuxième demande pour souligner qu’un temps/espace de plusieurs milliers de vos années crée un type d’intérêt artificiel. Dès lors, en donnant ces informations nous demandons que l’absence appropriée d’emphase soit placée sur nos expériences dans votre espace/temps local. L’enseignement/apprentissage qui est de notre responsabilité est philosophique plutôt qu’historique. Nous allons traiter votre demande, qui est inoffensive si évaluée de manière adéquate.

400px-Amenhotep

Apparemment inspiré de Ra: Ikhnaton (Paul Mannix, flickr)

Nous sommes ceux de la Confédération qui, il y a onze mille de vos années, sommes venus parmi deux de vos cultures planétaires qui étaient à cette époque en contact étroit avec la création du Créateur unique. Nous avons naïvement cru que nous pourrions enseigner/apprendre par contact direct et que les distorsions de libre arbitre du sentiment individuel ou de la personnalité n’étaient pas en danger. Nous n’avions pas idée de les perturber, étant donné que ces cultures étaient déjà bien alignées sur une croyance globale en l’état de vie ou de conscience de tout. Nous sommes venus et avons été accueillis par les peuples que nous souhaitions servir. Nous avons essayé de les aider par des moyens techniques ayant trait à la guérison des distorsions du complexe mental/corps/esprit par l’usage du cristal, approprié à la distorsion, placé à l’intérieur d’une certaine série appropriée de coefficients de matériau temps/espace. C’est ainsi qu’ont été créées les pyramides.

Nous avons découvert que cette technologie était réservée largement à ceux qui avaient la distorsion efficace de pouvoir mental/corps. Cela n’était pas l’intention de la Loi Une. Nous avons quitté vos peuples. Le groupe qui devait travailler avec ceux de la région de l’Amérique du Sud, comme vous appelez cette portion de votre sphère, n’ont pas abandonné si facilement. Ils sont revenus. Nous pas. Cependant, nous n’avons jamais quitté votre vibration à cause de notre responsabilité concernant les changements de conscience que nous avions d’abord provoqués et ensuite trouvés déformés de façons non reliées à la Loi Une. Nous avons tenté d’entrer en contact avec les dirigeants du pays dans lequel nous étions venus, le pays que vous appelez Egypte ou, dans certaines régions, la Terre Sacrée.

Sous la dix-huitième Dynastie, comme elle est connue dans vos archives de distorsions espace/temps, nous avons pu entrer en contact avec un pharaon, comme vous le nommeriez. L’homme n’avait que peu d’expérience de la vie sur votre plan et était un … ce que cet instrument appellerait un Missionné. C’est ainsi que ce complexe mental/corps/esprit a reçu nos distorsions de communication et a pu mélanger ses propres distorsions avec les nôtres. Cette jeune entité avait reçu un complexe vibratoire sonore qui vibrait en l’honneur d’un dieu prospère que ce complexe mental/corps/esprit, que nous nommons instrument par facilité, nommerait “Amon”. Cette entité a alors décidé que, ce nom étant en l’honneur d’un parmi de nombreux dieux, n’était pas acceptable pour inclusion dans son complexe vibratoire sonore. Il a donc changé son nom pour un nom qui honorait le disque solaire. Cette distorsion, nommée “Aton”, était une distorsion proche de notre réalité comme nous comprenons notre propre nature de complexe mental/corps/esprit. Cependant, elle n’est pas totalement en alignement avec l’enseignement/apprentissage qui était envoyé. Cette entité, Ikhnaton, a été convaincue que la vibration du Un était l’authentique vibration spirituelle, et a dès lors décrété la Loi Une.

Cependant, les croyances de cette entité ont été acceptées par très peu de gens. Ses prêtres les ont acceptées du bout des lèvres, sans la distorsion spirituelle vers la recherche. Les gens ont poursuivi leurs croyances. Lorsque cette entité n’a plus été dans cette densité, les croyances polarisées en de nombreux dieux ont réapparu et cette situation a perduré jusqu’à ce que celui qui est connu comme Mohammed permette aux peuples de se placer dans une distorsion plus intelligente des relations mental/corps/esprit..

A présent avez-vous de l’intérêt pour de plus amples détails?

Fourni par: Paul Mannix at http://flickr.com/photos/19511776@N00/310248433

Dans notre vibration, les polarités sont harmonisées; les complexités sont simplifiées; les paradoxes sont résolus.

1.1  INTERVIEWEUR Avez-vous un but précis, et si oui, pourriez-vous nous parler un peu de ce but?

RA Je suis Ra. Nous communiquons maintenant. Nous sommes ceux de la Loi Une. Dans notre vibration, les polarités sont harmonisées; les complexités sont simplifiées; les paradoxes sont résolus. Nous sommes un. C’est notre nature et notre but.

Nous sommes anciens sur votre planète et avons servi, avec des degrés divers de réussite, en transmettant la Loi Une, de l’Unité, de l’Unicité à vos peuples. Nous avons foulé votre planète. Nous avons vu la face de vos peuples.

Cependant, nous nous sentons à présent grandement responsables de poursuivre la suppression des distorsions et pouvoirs qui ont été attribués à la Loi Une. Nous continuerons à faire cela jusqu’à ce que, disons, votre cycle se soit terminé de manière appropriée. Si pas celui-ci, alors le suivant. Nous ne faisons pas partie du temps, de sorte que nous pouvons être avec vous en n’importe lequel de vos temps.

Est-ce que cela vous donne suffisamment d’informations dont vous pouvez extraire notre objectif, mon frère?