Les marches de lumière

La Confédération et la Moisson (2)

La Confédération décrit, pour mesurer notre ‘moissonnabilité’, un processus de montée des marches de lumière. Si le concept des ‘portes semées de perles’[1] vous séduit, en imagination placez ces portes devant les marches de lumière qui se trouvent entre notre monde actuel de troisième densité et le ‘monde des cieux’ de quatrième densité. Marche après marche lumineuse, la densité de lumière et d’amour contenue dans celles-ci devient plus grande. Dès lors, chaque marche est plus ‘brûlante’, plus brillante, plus pénétrante ou plus pleine de lumière et d’amour que la précédente.

Cette gradation de lumière dans les marches est surveillée avec soin afin que nous entrions progressivement dans la lumière densifiée du soleil. Quand nous nous sentons parfaitement à l’aise sur une marche, en termes de lumière, nous nous arrêtons. Si cette marche où nous faisons un arrêt se trouve toujours en troisième densité, alors c’est que nous n’avons pas encore réussi à faire notre choix, et nous aurons dès lors à passer un nouveau cycle de 76.000 ans de travail sur les leçons qui nous amèneront à ce choix définitif.

Si la marche sur laquelle nous nous arrêtons se trouve de l’autre côté des portes semées de perles, alors c’est que nous avons réussi à faire notre choix et que nous sommes passés en quatrième densité, appelée aussi la Densité de l’Amour. C’est que nous avons été moissonnés! C’est que nous avons réussi notre examen!

En vérité, les messages reçus en channeling de la Confédération disent que cette densité est un paradis, par comparaison à ce monde-ci. Le voile est levé et nous pouvons nous rappeler tout l’éventail de nos expériences, toutes nos vies passées, tout ce que nous avons appris. Nos options se multiplient, de sorte que nous pouvons progresser, soit en tant qu’esprit désincarné pour pouvoir enseigner dans les plans intérieurs, soit en étant incarné dans un corps très amélioré pour rechercher un nouvel apprentissage et un nouveau service. Nous pouvons devenir un gardien d’une Terre comme celle-ci. Nous pouvons devenir un Fanal, tout en louant constamment le Créateur, comme le font les anges.


[1] Hymne écrit en 1885 par H.R. Jeffrey, et qui commence par ces mots:         
I am going to a home bright and fair, And by faith its pearly gates I see: Soon I’ll be among the blest over there, For the gates will open wide for me. (Je m’en vais vers une demeure lumineuse et belle, et ma foi me montre ses portes semées de perles. Bientôt je serai parmi les bienheureux qui y sont déjà, car les portes vont s’ouvrir tout grand devant moi) (NdT)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.