Le Libre Arbitre


L’impact de la prise de conscience de la véritable nature des illusions nichées dans l’expérience est perturbant et peut demander un temps d’ajustement, pendant lequel la nature du ‘soi’ a la possibilité de se transformer pour s’adapter à ce libre arbitre qui entre dans la Création à chaque niveau de développement. Le libre arbitre qui vous concerne vous, se distingue peu du libre arbitre du Logos qui est votre ‘soi’ supérieur, du Logos global qui est le mental-groupe de ce courant d’âmes, du Logos global qui est le mental planétaire, et ainsi de suite. Les connexions que chaque entité a avec d’autres aspects d’un être infini qui est le ‘soi’, sont innombrables, de sorte que le libre arbitre est, dirons-nous, cette image de la divinité qui exprime le féminin, le toujours mouvant, le fructifiant.
[1]

Le Choix cover 1Nous supposons généralement que nous avons la liberté du choix. Nous travaillons et habitons où nous le souhaitons. Nous choisissons librement nos compagnons et nos intérêts. Cependant, pour un certain nombre d’autorités allant des psychologues aux hommes de science, en passant par des figures religieuses, cette apparente liberté est une illusion.

Classiquement, les scientifiques présument que le monde de la nature opère selon des lois fixes de comportement, d’adaptation et d’évolution. Les psychologues suivent de près les scientifiques en suggérant que nos choix sont déterminés génétiquement et culturellement. Nous pensons que nous avons un libre arbitre, disent-ils, mais en réalité nous agissons selon nos instincts modifiés par l’éducation donnée par les parents et autres figures d’autorité culturelle, ainsi que par les forces de propagande et de marketing de nos sociétés et des ‘mass media’.

Les religions ont elles aussi tendance à nier l’existence du libre arbitre, parfois spécifiquement. Elles voient en général les humains comme trop enclins au péché pour être à même de faire des choix judicieux pour eux-mêmes. Les êtres humains, affirment-elles, n’ont accès au libre arbitre que dans la décision de s’abandonner à la merci de leur Créateur. Pour la position religieuse, l’image du Créateur – que cette image soit Jésus, Allah ou une autre figure – constitue le seul espoir de salut pour l’humanité.

Ces deux modèles donnent à l’individu humain l’impression d’être complètement démuni de pouvoir. En puissant contraste, le modèle présenté par la Confédération donne à l’individu humain la complète prise en charge de sa vie, ainsi que la capacité de faire des libres choix.

Les entités de la Confédération sont d’accord avec les sciences et les religions pour dire que les humains sont handicapés à cause de toutes les informations culturelles et tendancieuses qui leur sont transmises. Elles nous suggèrent de nous éveiller du rêve culturel dans lequel nous sommes nés. Et quand les humains prennent conscience qu’il y a plus dans la vie que les canaux de pensée culturellement acceptés, alors ils repartent à zéro en ce qui concerne les certitudes.

Nous ne mettons pas en question des éléments de la réalité de consensus comme la livraison de journaux ou la fourniture d’électricité. Nous sommes à la recherche d’une nouvelle réalité, une réalité «d’en dehors de la boîte», d’une nouvelle perspective du monde physique et spirituel dans lequel nous vivons. Nous arrivons les mains vides à ce processus de recherche approfondie. Nous avons laissé derrière nous les préjugés religieux et intellectuels culturels qui nous ont été inculqués. Nous recommençons à zéro, en nous posant des questions fondamentales: qu’est-ce qui est réellement vrai? Qui suis-je? Que fais-je ici? Quand une hypothèse est mise en question, quelle est la solution qui fonctionne?

Le fait de réaliser que nous avons avalé un tas d’informations erronées pendant notre enfance est souvent le point de départ du choix d’accélérer l’allure de notre évolution spirituelle et mentale. Avant de commencer à jouer au Jeu de la Vie, nous choisissons consciemment de connaître la vérité qui nous concerne. Nous commençons à élaborer notre propre information éclairée.

En nous démarquant de l’autorité religieuse, nous assumons la responsabilité personnelle du processus de notre propre évolution spirituelle et éthique. En nous démarquant de la perspective scientifique, nous affirmons que nous participons autant d’une nature supérieure ou céleste dans notre constitution, que de la nature inférieure ou matérialiste qui fait l’objet d’études scientifiques et psychologiques. La Confédération dit que nous sommes tout autant des citoyens de l’éternité et de l’infini que des êtres terrestres limités qui ne sont nés que pour mourir.

Quand nous prenons la décision de chercher la vérité, nous frappons à la porte de l’esprit, dit la Confédération. Pour la Confédération, l’esprit c’est toute la gamme de la guidance spirituelle. Certaines personnes qui ont été élevées dans la foi chrétienne voient l’esprit comme le Saint Esprit ou Jésus le Christ. D’autres voient l’esprit comme le monde de la nature. D’autres encore voient l’esprit comme le monde invisible des fantômes, des ‘maîtres ascendés’ et des instructeurs des plans intérieurs. Pour la Confédération, le mot ‘esprit’ englobe toutes ces significations.

La Sainte Bible dit que ce que nous demandons nous le recevons et qu’il nous suffit de frapper pour que l’on nous ouvre la porte.[2] La Bible, tout comme la Confédération, considère comme important le choix conscient de se mettre en recherche. Lorsque nous prenons le départ de notre voyage de recherche, nous avertissons l’esprit que nous sommes prêts à devenir un joueur au Jeu de la Vie.

La Confédération dit que le libre arbitre est issu du tout premier mouvement du Créateur infini sortant de son unité enveloppée de mystère. Dans son histoire de la Création, le Créateur utilise la faculté de Son libre arbitre pour choisir de se connaître Lui-même.

Il émet ensuite la Pensée ou Logos qui est Son principe créateur et l’essence de Sa nature. La nature essentielle du Logos est l’amour inconditionnel.

Le Logos utilise alors la Lumière pour manifester la Création dans toute la richesse de ses détails. Des ordres de magnitude à l’infini, depuis les étoiles jusqu’aux particules subatomiques, sont alors formés.

Ainsi donc, la première distorsion, ou le premier mouvement, se produisant à partir du pur potentiel du Créateur est le libre arbitre. Lorsque nous nous éveillons au désir de rechercher la vérité de notre être, nous imitons la décision du Créateur et nous tournons vers la libre volonté. Nous choisissons de jouer au Jeu de la Vie, que l’on peut aussi appeler ‘processus de recherche’ ou ‘recherche de la vérité’.

Il est risqué de choisir la recherche de la vérité car notre faculté de choix est peu étendue du fait que notre corps est celui d’un grand primate. Le corps et le mental de grand primate sont accompagnés d’une faculté de fausse libre volonté. Notre mental en bio-ordinateur est capable de faire des choix, mais seulement à partir d’un menu qui lui est connu! C’est la partie faussée, car nous ne connaissons pas toutes les options. Nous ne recevons que les choses que nous apprenons à l’école, à l’église, ou sur les genoux de nos parents. Nous savons comment vivre cette vie au niveau de la survie. Voilà ce qu’est le jeu ordinaire de la vie sur le petit échiquier.

Quand quelqu’un soumet à des normes religieuses, scientifiques ou culturelles ses décisions personnelles, ce quelqu’un choisit de jouer le jeu avec minuscule. Cette personne peut se frayer un chemin dans le labyrinthe des dogmes et s’élever au niveau suivant à partir du petit échiquier. Mais il est plus difficile de jouer quand aucune pensée logique ni remise en question ne sont permises. Voilà le jeu que l’on choisit de jouer quand on n’a pas recours à la libre volonté qui est issue d’une source supérieure.

Le véritable libre arbitre est une caractéristique du Créateur. C’est le principe par lequel le Créateur choisit de se connaître Lui-même. Il génère l’univers dans lequel nous vivons. Quand nous utilisons cette faculté supérieure de la libre volonté, nous laissons de côté le petit échiquier et nous nous tournons vers le Grand Échiquier pour le Jeu de la Vie avec majuscules.

Cette faculté de libre arbitre importe des données de sources de guidance de notre monde spirituel et les exporte vers notre mental subconscient. Nous faisons appel à cette faculté supérieure de libre arbitre en la percevant comme un ange qui réside en nous mais dont nous n’avons pas encore reconnu la présence. C’est seulement par cette recherche intérieure de la faculté de vraie liberté de volonté que nous pouvons nous catapulter hors de notre boîte, et vers une position hors du terre-à-terre d’où nous pouvons pour la première fois apercevoir le Grand Échiquier sans être englué dans les émotions bourbeuses du petit échiquier.


[1] Q’uo, reçu en channeling par le groupe L/L Research le 26 janvier 2003.

[2] La Bible, Évangile selon Luc 11:9: “Et je vous le dis: demandez et il vous sera donné; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira”.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s